ÉDITION VERTE N°33

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

L’effet prix de PEFC Quels sont les effets de la certification PEFC sur la commercialisation des bois ? On savait déjà sans jamais l’avoir véritablement étudié que les acheteurs préfèrent les bois estampillés PEFC pour satisfaire aux exigences croissantes des marchés en produits “vertueux”. A qualité égale, un lot PEFC a plus de chance d’être vendu, surtout lorsque la demande globale n’est pas très forte. Mais ce label qu’affichent aujourd’hui près de 70.000 propriétaires privés et publics a-t-il une incidence sur le prix de vente des bois ? Oui, si l’on en croit une étude que PEFC France a confié à la Société forestière de la caisse des dépôts. En utilisant la base de données de l’indicateur du prix de vente des bois en forêt privée, les statisticiens ont comparé 9.000 lots de bois sur pied vendus entre 2014 et 2017 par les experts forestiers lors de consultations groupées. Il ressort de ce match entre lots PEFC et lots neutres un effet premium de 3% à qualité égale pour les produits certifiés. En prenant pour base le prix moyen de vente de ces lots, 34.000 euros, le bonus serait donc d’un peu plus de 1.000 euros en moyenne. Les résultats de cette étude demanderont bien sûr à être confirmés et affinés. Il serait intéressant de l’étendre aux ventes publiques et d’observer l’impact de la certification sur les essences les plus demandées, le chêne par exemple. Il n’est pas certain que la certification PEFC ait en ce moment un effet prix dans un contexte où la demande surclasse l’offre. Cette tendance n’en demeure pas moins un encouragement pour les propriétaires qui investissent du temps et de l’argent dans la gestion durable de leur forêt.

La Rédaction LBI

 

| Sommaire

 

| S’informer

Le zoom de la rédaction

Gestion forestière /

France bois forêt réagit à la sortie du documentaire « Le temps des forêts » . . . . . . p. 4

Lignes express . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 5

Agenda . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 8

L’actualité en régions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 9

Grand-Est / 40.000 visiteurs à la Foire forestière de Sedan

Pays de la Loire / Un point sur la filière bois régionale

Bourgogne-Franche-Comté / Coupe de bois sportive : Jean-Michel Petitqueux et Baptiste Lecroard remportent la 2e manche du championnat de France Nouvelle-Aquitaine /

Pyrénées-Atlantiques : des Assises de la forêt et du bois à Pau le 26 octobre

Gros plans

Panneaux / Garnica investit 80 millions d’euros dans une nouvelle usine à Troyes . p. 11

Nouvelle-Aquitaine /

3es Assises du douglas : mobiliser, valoriser, créer de la valeur ajoutée . . . . . . . . p. 13

 

| Comprendre

Entreprises

1re transformation /

Reprise il y a trois ans, la scierie de la Chênaie maintient le cap . . . . . . . . . . . . . p. 16

| S’équiper Matériels et techniques Logiciels /

Apinfor prend en charge la grume numériquement de la forêt à l’usine . . . . . . . p. 19

 

| Gérer

Le marché du bois

Aux ventes ONF /

Aube : le chêne toujours plus haut à Bréviandes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 20

À Noidans-lès-Vesoul, chêne toujours en hausse, appréciation en hêtre . . . . . . p. 21

Colère des acheteurs dans le jura . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 22

Le Journal des annonces du bois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 23

Renseignements commerciaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 31