Édition Verte n°31

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

40 pages – Parution du 21 septembre 2019

Édito 

Du neuf dans la rénovation

En déclarant que le Gouvernement assumait de voir diminuer le nombre de constructions en périphérie des agglomérations au profit d’une revitalisation des centres villes, le ministre chargé de la Ville et du Logement Julien Denormandie a donné le thème du débat de cette rentrée. Le président de la Capeb, Patrick Liebus, s’est dit favorable à l’atteinte d’un équilibre entre neuf et rénovation, tout comme le président du Conseil national de l’ordre des architectes, Denis Dessus, qui a approuvé des propos appelant à un autre modèle d’aménagement du territoire. Dans la  filière forêt-bois, on sait que la maison individuelle est un segment majeur du marché de la construction bois, mais les récents résultats de la dernière enquête nationale ont permis de mesurer tout le potentiel de développement du secteur urbain avec le logement collectif bois, dont le nombre de réalisations a doublé de 2014 à 2018*, ou l’extension et la surélévation.

Plusieurs commentaires interrogent certains aspects de la stratégie ministérielle et soulignent que pour être efficace, il faudrait qu’elle s’accompagne d’une politique fiscale ad hoc et d’investissements importants dans la rénovation de l’habitat. Une partie des critiques visent par exemple l’arrêt projeté du dispositif Pinel, une mesure ciblée sur le neuf à vocation locative en zone tendue, et dont les professionnels de l’immobilier considèrent que la disparition devrait davantage impacter le collectif que la maison individuelle. Pour créditer en cohérence la démarche du Gouvernement déterminé à prioriser la rénovation des logements en centre-ville, le ministre de la Ville et du Logement et la secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, ont débuté la semaine dernière un tour de France dédié à la rénovation énergétique. Ils ont entre autres annoncé le lancement d’un nouveau programme d’accompagnement dont l’enveloppe pourra atteindre 200 millions d’euros sur la période 2020-2024. Pas sûr néanmoins que le compte y soit pour une partie des professionnels du bâtiment prête à se mobiliser en cas de choix trop radicaux sur la réforme du CITE (Crédit d’impôt transition énergétique) ou contre la disparition du prêt à taux zéro en zones détendues B2 et C, qui devrait intervenir au 1erjanvier 2020. On peut effectivement entendre qu’après plusieurs mois d’orientation à la baisse des mises en chantier, les professionnels de la construction soient particulièrement attentifs aux derniers arbitrages budgétaires du projet de loi de finances 2020, dont la présentation en Conseil des ministres aura lieu le 25 septembre.

Sommaire

| S’informer

  • Le zoom de la rédaction

Gestion forestière / Sécheresse et dépérissement des forêts : l’ONF et la Fncofor conseillent les élus  p. 4

  • Lignes express p. 5
  • Agenda p.8
  • L’actualité en régions p.9

Pays de la Loire / L’ESB lance un mastère sur les composites biosourcéss

Auvergne-Rhône-Alpes / Succès pour la 1re édition de «Vis ma vie de bûcheron»

Nouvelle-Aquitaine / Les interprofessions organisent un déplacement collectif au salon Forum Holz de Bâle

Provence-Alpes-Côte-d’Azur / Fibois Sud organise des rencontres régionales de la filière forêt-bois

  • Gros plan

Nantes / France bois régions : jouer collectif et développer la circularité de la filière p. 11

| Comprendre

  • Entreprises

1re transformation / Scierie Jamet : vers la fabrication de voliges et de charpentes  p. 15

| Gérer

  • Les marchés

Exploitation forestière /

Engins forestiers : grosses machines et combinés portent le marché en 2018  p. 18

  • Le marché du bois

Aux ventes ONF / Haute-Marne : une rentrée en douceur à Langres  p. 22

Le Journal des annonces du bois p. 23

Renseignements commerciaux  p. 29