Édition Verte n°30

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

48 pages – Parution 26 septembre 2020

Édito

Des propositions de fond pour la forêt

La députée LREM du Nord, Anne-Laure Cattelot, vient de rendre un rapport très attendu sur l’avenir des forêts françaises. Première remarque : depuis sa lettre de mission fin 2019, la jeune parlementaire a consciencieusement travaillé le sujet. Dans ce rapport documenté, on ne reconnaît pas l’élue fougueuse qui, en 2018, condamnait un peu maladroitement sur les réseaux sociaux les coupes rases en forêt domaniale de Mormal (59).

Qu’attendre de ce document de 220 pages ? Certes, la filière a connu bien des rapports. Au ministère, les archives débordent de vaines réflexions et propositions pour développer la forêt et les usages du bois. Mais le contexte n’a jamais été aussi favorable. L’écologie est sur toutes les lèvres, la forêt répond aux attentes du moment : atténuer le réchauffement et fournir un matériau durable. Problème : nos forêts souffrent, il faut les adapter au climat de demain. Les citoyens ont compris l’urgence de passer à l’action. Anne-Laure Cattelot utilise habilement ce levier pour faire 19 préconisations, dont certaines ne manquent pas d’audace, comme la création d’une agence nationale forestière qui regrouperait l’ONF et le CNPF. Une seule et même entité pour appliquer la nouvelle politique forestière du pays aux forêts publiques et privées.

Passons sur la demande récurrente d’un ministère de la Forêt, et arrêtons-nous sur la proposition phare de la députée : la création d’un fonds mobilisant chaque année 200 à 300 millions d’euros pour reconstituer les forêts sinistrées et adapter les peuplements dépérissants. Objectif : boiser, en diversifiant, 1 million d’hectares en 30 ans, en concertation étroite avec les territoires concernés. Les acteurs amont de la filière ne peuvent qu’applaudir et le plan de financement est cohérent. Il intègre une partie des recettes de la fiscalité carbone (100 millions d’euros), des fonds privés collectés dans le cadre du label bas carbone (100 millions d’euros), le soutien des régions, des agences de l’eau et du GPI. Irréalisable ? On aurait presque envie d’y croire. L’État ne va-t-il pas flécher 200 millions d’euros vers la forêt en 2021 et 2022, dans le cadre du plan de relance ? Qui, à la fin de l’été, aurait parié sur ce montant ? Raison de plus de mettre en place un soutien pérenne et à la hauteur des enjeux.

Sommaire

| S’informer

  • Le zoom de la rédaction

Politiques publiques / Rapport Cattelot : 19 recommandations pour la forêt et la filière bois p.4

  • Le bois à l’international p.5
  • Lignes express p.6

Agenda p.6

Les calendriers de la formation et des manifestations en octobre

  • L’actualité en régions p.9
Grand-Est / 7e réunion publique du projet ExtraFor_Est

Pays de la Loire / Une innovation de LCA Construction bois lauréate du concours EnergieSprong

Provence-Alpes-Côte d’Azur – Corse / Le Palazzo Nice Meridia obtient le label E+C- avec un niveau E3C2

Nouvelle-Aquitaine / Les Journées régionales de la construction bois deviennent les Journées régionales construction bois & biosourcés

| Comprendre

  • Entreprises

Bois techniques / En créant Xlam industrie, Chauvin se lance dans le CLT p.11

| S’équiper

  • Matériels et techniques

Exploitation forestière / Découverte d’un tout nouveau skidder conçu pour le débusquage en montagne p.14

  • Le Rendez-Vous de la Méca n° 114

Évolutions technologiques et environnementales sur abatteuses  p.17

Essais /

Première abatteuse hybride au monde : bilan technique au-delà des 5 .000 heures p.18

La grue IBC testée et approuvée par un conducteur expérimenté d’abatteuse p.22

Diverses évolutions sur petite abatteuse avec faible impact environnemental p.25

Inventaire /

Diverses améliorations technologiques et environnementales sur abatteuses p.28

| Gérer

  • Le marché du bois

Aux ventes ONF / 24 .000 m3 de feuillus vendus en ligne à Châtillon-sur-Seine p.30

Le Journal des annonces du bois p.31

Renseignements commerciaux p.37