Edition verte N°2

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

Parution le 12 janvier 2019

Edito

Grand plan d’investissement

Présenté par le gouvernement il y a plus d’un an, le Grand plan d’investissement entre dans sa phase opérationnelle. Le GPI est un ambitieux dispositif qui va injecter dans la modernisation de l’économie française 57 milliards d’euros au cours des 5 ans à venir. Quelques jours avant Noël, les projecteurs ont été braqués sur le volet agricole du GPI, à l’occasion d’une conférence de presse du préfet d’Ile-de-France qui est l’ambassadeur de la déclinaison du dispositif dans les régions françaises.
Ce volet agricole, doté de 5 milliards d’euros, nous intéresse au premier chef car il inclut les financements dédiés à la filière forêt-bois que d’aucuns jugeront insuffisants. Les aides à l’amont forestier, issues du Fonds stratégique de la filière, iront essentiellement à la création de dessertes forestières et à l’amélioration des peuplements. Reboisements et travaux seront aidés pour préparer les forêts au changement climatique et maximiser la séquestration de carbone. Une enveloppe de 140 millions d’euros sera consacrée à ces objectifs.
Un second paquet de 100 millions est lui fléché vers les entreprises de l’aval. Il ne s’agit plus de subventions mais de prêts participatifs pour les investissements immatériels en recherche et développement, formation, marketing ou logiciels dans les scieries et les entreprises de travaux forestiers. En parallèle, un nouveau fonds de prêts sans garantie est mis en place par BPI France, avec différé d’amortissement du capital. Il est destiné à financer des investissements dans l’industrie de première transformation.
240 millions sur 57 milliards, cela peut paraître peu. Certes, mais la filière a la capacité de tirer profit des 16 milliards d’euros qui, dans le cadre de ce même GPI, seront dédiés à la rénovation thermique des bâtiments et au développement des énergies renouvelables. A ce sujet, les entreprises et porteurs de projet doivent inscrire dans leur agenda les dates de clôture des appels à projets du GPI. Deux concernent de près ou de loin la filière : le développement des énergies renouvelables, appel ouvert jusqu’au 19 septembre, et la mobilisation et la transformation durable de la biomasse qui prendra fin le 14 novembre prochain.

Sommaire

| S’informer

  • Le zoom de la rédaction

Forêt / L’IGN publie une nouvelle version du Memento de l’inventaire forestier p. 4

  • Lignes express p. 5
  • Agenda ­­p. 8

Au pied de la lettre / “Formation filière bois : la grande oubliée du contrat stratégique de 2018/2022” p. 8

  • L’actualité en régions ­­p. 9

Auvergne-Rhône-Alpes / La filière forêt bois à l’honneur sur le Mondial des métiers
Hauts-de-France / 20es Assises de la transition énergétique
Nouvelle-Aquitaine / BoisLim crée le SAV de la forêt
Bourgogne-Franche-Comté / Un nouveau site internet pour l’interprofession régionale

  • Gros plan

1re transformation / Les scieries artisanales et semi-industrielles animent le territoire p. 11

| Comprendre

  • Synthèse

Recherche / Activités du GUB : la recherche au Labomap de Cluny p. 15

| S’équiper

Les nouveautés / Une sélection de produits récents p. 18

| Gérer

Le marché du bois
Cours des bois sur pied p. 22
Le Journal des annonces du bois p. 23
Renseignements commerciaux p. 29