Edition verte N°2

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

Une année bien lancée

Tous les signaux sont au vert. La production et la consommation de sciages redécollent, notamment en France où la tendance est plus nette depuis quelques mois. La dernière étude réalisée par l’organisation européenne des scieries (EOS) et la Fédération européenne du commerce du bois (ETTF) montre que la progression de la production de sciages résineux des États européens devrait se poursuivre cette année pour franchir le seuil des 87 millions de m3 (Pays membres de l’EOS + Italie + Espagne + Pays-Bas, hors fédération de Russie). Côté feuillu, la demande en produits chêne est au plus haut. Plus haute même qu’avant le début de la crise à l’automne 2008, il y a dix ans, aux dires de certains professionnels du secteur.
Tout n’est pas rose bien sûr. Avec des cours des bois élevés et de nombreuses tensions sur le marché de la ressource, la filière forêt-bois a plusieurs défis à relever en 2018. «En France, la quantité de bois d’œuvre n’est pas corrélée à la quantité de biomasse […] Nous n’avons que faire de savoir que nous ne consommons que 50 à 60% de la croissance biologique de nos forêts», vient ainsi d’expliquer Philippe Siat, président de la FNB, pour rappeler que les industriels de la transformation avaient besoin de davantage de visibilité sur leurs approvisionnements afin de pouvoir inscrire pleinement leur activité dans le cadre de la croissance retrouvée.
Mais avec des mises en chantier proches des 420.000 logements commencés sur un an, les perspectives sont encourageantes et il faut souhaiter en cette période de vœux que la nouvelle dynamique économique bénéficie à l’ensemble de la filière, de l’amont à l’aval. La construction bois peut bien sûr espérer voir ses parts de marché redécoller, dans le sillage des immeubles Adivbois en phase de concrétisation. Partout dans le monde, le bois prend de la hauteur. À Chicago, un projet de gratte-ciel de 80 étages vient d’être imaginé par l’université de Cambridge. Ces constructions toujours plus techniques préfigurent l’entrée de la filière dans l’ère de la conception et de la production digitales intelligentes. Les professionnels qui ont fait le voyage jusqu’à la Ligna de Hanovre en mai dernier ont pu se faire une bonne idée de cette usine 4.0. Ils pourront en avoir un autre aperçu dans trois semaines à Lyon, où le salon Eurobois ouvrira ses portes aux dernières technologies de production numérique connectée, de plus en plus indispensables à la compétitivité industrielle européenne.

Sommaire

S’informer

  • Le zoom de la rédaction

Exposition / Salon Eurobois : convaincre à l’international

  • L’actualité en régions

Grand-Est / Visite d’un bâtiment issu d’un circuit court
Occitanie / Un nombre d’exposants en hausse sur le forum Energaïa
Bretagne / Près de 80 propriétaires participent à la réunion de présentation des aides à l’investissement forestier
Provence-Alpes-Côte-d’Azur – Corse / Fibois 06 et 83 organise sa matinée interprofessionnelle

  • Gros plan

1re transformation / Europe : des perspectives positives pour le marché des sciages de résineux

  • Formation

Recrutement / Attirer les salariés de demain : un sujet majeur pour la filière forêt-bois

Comprendre

  • Entreprises

Exploitation forestière – scierie / Polyvalence, réactivité et proximité, les atouts de La Forestière de Provence

S’équiper

  • Les nouveautés

Une sélection de produits récemment apparus sur le marché