Édition Verte n°19

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

40 pages – Parution le 18 mai 2019

Édito

Des outils à intégrer  

D’après les éléments de conjoncture publiés début mai par l’Observatoire économique de la filière forêt-bois, les entreprises ont connu «dans l’ensemble» un début d’année favorable, dans le sillage d’une amélioration globale du climat des affaires en France. Il est vrai qu’à l’exception de l’incendie de la charpente de Notre-Dame-de-Paris venu porter une ombre au tableau, le bois a plutôt le vent en poupe depuis quelques mois. Le choix du Gouvernement de privilégier son utilisation pour bâtir le village olympique de Paris 2024 est sans doute l’annonce qui aura le plus marqué les esprits. Et à en croire certains professionnels, l’heure ne sera bientôt plus à s’inquiéter du niveau de la demande, mais de celui de la ressource…

Il est probable effectivement que les tensions constatées ces dernières années par les entreprises sur leurs approvisionnements soient appelées à se poursuivre. Les récentes crises sanitaires, à l’image des dégâts causés par les scolytes sur les épicéas dans le nord-est de l’Europe, viennent ajouter de l’incertitude sur des marchés déjà très concurrentiels et les effets du changement climatique ne seront pas sans conséquence eux aussi sur les différentes essences.

Dans ce contexte, optimiser le rendement de la matière dès sa transformation et son utilisation tout au long de la chaîne de valeur sont des sujets plus que jamais d’actualité. Des problématiques qu’il convient à présent d’intégrer à une logique de marché en attente de solutions toujours plus personnalisées. Les organisateurs de la Ligna de Hanovre ne s’y sont d’ailleurs pas trompés en choisissant comme thèmes centraux de leur édition 2019 le «travail du bois intégré» et les «solutions sur-mesure». Du 27 au 31 mai, digitalisation, intégration, automatisation… seront les tendances fortes de cette prochaine exposition. Des domaines où les entreprises de la filière forêt-bois ont bien sûr encore des progrès à accomplir, mais sur lesquels elles s’améliorent régulièrement. À ce propos, rappelons d’ailleurs que les industries du bois, de la première transformation en particulier, investissent en moyenne chaque année davantage que leurs homologues des autres secteurs d’activité.

Sommaire

| S’informer

  • Le zoom de la rédaction

Exposition / Retour à Nantes en 2020 pour le salon Bois-énergie p. 4

  • Lignes express p. 6
  • Agenda p.7
  • L’actualité en régions p.9

Grand Est / Lancement de Fibois Grand-Est

Auvergne-Rhône-Alpes / Habiter bois revient pour une 2e édition

Bretagne / Parquet : Panaget a 90 ans

Provence-Alpes-Côte d’Azur – Corse / Fibois Sud organise une rencontre sur l’architecture bois et la construction grande hauteur

  • Gros plan

Auvergne-Rhône-Alpes /Densification, rénovation, surrélévation : le bois dans la ville design p. 11

| Comprendre

  • Le bois dans le monde

Birmanie / L’exploitation illégale du teck n’est pas résolue au Myanmar p. 14

  • Entreprises

1re transformation / Gros bois résineux, spécialité de la scierie Mathieu p. 17

| S’équiper

  • Matériels et techniques

1re transformation /

Palettes : l’entreprise Mourlan s’équipe d’une ligne de tri des billons Holtec p. 20

Bois-énergie /

Un concept de tracteur-benne original avec déchiqueteuse à l’avant p. 21

Le Journal des annonces du bois p. 23

Renseignements commerciaux p. 29

Avec ce numéro : supplément spécial Ligna