Édition Verte n°1

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

40 pages – Parution 9 janvier 2021

Édito

Au travail !

L’amont forestier aborde cette année 2021 le sourire aux lèvres. Il est vrai que le père Noël s’est montré généreux en déposant au pied du sapin, le 22 décembre dernier, une enveloppe de 150 millions d’euros*. C’est le montant de l’effort que l’État va consentir au cours des deux prochaines années pour engager le reboisement de 45 000 hectares de forêts sur le territoire métropolitain. Mais s’agit-il vraiment d’un cadeau ? Cela fait des lustres que la filière réclame un soutien massif des pouvoirs publics pour relancer la plantation en France. Etonnamment, ce soutien tant espéré arrive dans le cadre d’un plan de relance destiné à aider l’économie à sortir de la crise post-Covid-19. Nos forêts n’ont pas véritablement souffert de la pandémie, mais elles sont en danger pour d’autres raisons : le réchauffement climatique et son cortège de dépérissements et maladies . Les spectaculaires dégâts des scolytes dans l’Est ont aidé à la prise de conscience qu’il était temps d’agir . Ce soutien engage toute une filière qui devra montrer qu’elle est à la hauteur des enjeux .

Les vergers à graines et les pépiniéristes vont devoir mettre les bouchées doubles pour fournir les semences et les plants du futur. Il faudra grosso-modo 54 millions de plants pour boiser 45 000 hectares, l’équivalent de la production annuelle française. Le berceau de la filière bénéficiera d’une aide de 5,5 M€ pour monter en charge. Notons aussi que l’État double les aides au transport des bois scolytés qui passeront à 12 M€ en 2021, hors plan de relance. Il est nécessaire de poursuivre l’exploitation et l’évacuation des bois pour engager demain la reconstitution. Et la première transformation, qui valorise la ressource à la sortie de la forêt, n’a pas été oubliée. Le plan de relance prévoit une enveloppe de 15 M€ pour aider à la modernisation des scieries afin de «réconcilier et créer un lien indéfectible entre l’amont forestier et la transformation du bois au service d’une production de bois souveraine, locale, compétitive et durable».

Le Bois international s’associe à ces vœux et souhaite à ses lecteurs une bonne et heureuse année 2021 !

Sommaire

| S’informer

  • Le zoom de la rédaction

Politiques publiques / Un appel à projets de 15 millions d’euros pour les industries de 1re transformation p. 4

  • Le bois à l’international p . 5
  • Lignes express  p. 6
  • L’actualité en régions p. 7

Pays de la Loire / Podeliha valorise le bois dans son nouveau siège social

Auvergne-Rhône-Alpes / Construction bois : un groupe solaire et une salle communale primés

Normandie / Le site d’Honfleur du groupe ISB lauréat du fonds d’accélération des investissements industriels

Provence-Alpes-Côte d’Azur / Plus de 50 participants aux 3e rencontres régionales de la filière forêt-bois

  • Gros plan

Politiques publiques /Renouvellent forestier : les annonces du ministère de l’Agriculture p.9

  • Entreprises

1re transformation / Reprise de la scierie Noël par Pierre Nogueira p.15

| Comprendre

  • Synthèse

Gestion forestière / Biodiversité en forêt, filière bois et «relance verte» p.15

Index

Articles parus au cours de l’année 2020 p.18

| Gérer

Le Journal des annonces du bois p.23

Renseignements commerciaux p.29