Edition rouge N°8

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

40 pages – Parution le 23 février 2019

Edito

Les vertus de la pédagogie

En déplacement le 11 février en Corrèze, le ministre de la Transition écologique François de Rugy a mis un peu de baume au cœur d’une filière forêt-bois meurtrie par des événements récents. Au sein du parc naturel régional de Millevaches, qui a servi de décor au film militant Le Temps des forêts, le ministre a réaffirmé le soutien sans faille du gouvernement à l’amont forestier. En visite sur un chantier école du lycée de Meymac, il a condamné sans ambiguïté l’incendie volontaire, en décembre dernier, d’un atelier de Mecafor, la structure d’exploitation de CFBL.
“La forêt est une ressource qu’il faut davantage exploiter […]. C’est une nécessité absolue de développer l’utilisation du bois de construction ou du bois-énergie. On peut le faire en respectant la gestion durable”, a également déclaré François de Rugy. Certes, mais il va bien falloir trouver des solutions pour que cette exploitation se déroule dans un cadre apaisé.
Des efforts sont attendus de part et d’autre. Trop de petits chantiers menés à la va-vite apportent de l’eau au moulin des râleurs ; ils se servent de ces images pour jeter le discrédit sur une profession qui n’a pas attendu les critiques pour moderniser ses pratiques. Les politiques aussi doivent faire attention à ne pas jeter de l’huile sur le feu. On est un peu sidéré en écoutant Anne-Laure Cattelot, députée La République en Marche du Nord, dénoncer sur les réseaux sociaux les coupes rases en forêt domaniale de Mormal (59).
La pédagogie doit prendre le pas sur la dénonciation car celle-ci ouvre la porte aux comportements violents. Et cette pédagogie doit évidemment être menée sur le terrain afin d’expliquer en situation les bienfaits de la forêt et de son exploitation. N’en doutons pas, la prochaine Journée internationale des forêts sera l’occasion d’échanges constructifs entre praticiens et néophytes. Suivons aussi l’exemple de l’interprofession Fibois Bourgogne-Franche-Comté qui organise du 9 mars au 30 avril “Le Printemps du bois”, un bourgeonnement de manifestations destinées à mieux faire connaître la forêt et le bois.

Sommaire

| S’informer

  • Le zoom de la rédaction

Exposition / Ligna 2019 : des innovations déclinées en trois thèmes phares p. 4

  • Lignes express p. 5
  • Agenda ­­p. 6

Les calendriers de la formation et des manifestations en mars

  • L’actualité en régions ­­p. 9

Hauts-de-France / Un voyage d’études au Québec
Auvergne-Rhône-Alpes / Près de 23.000 visiteurs au 23e Mondial des métiers
Bourgogne-Franche-Comté / Fibois Bourgogne-Franche-Comté crée Le Printemps du bois
Provence-Alpes-Côte-d’Azur-Corse / Hautes-Alpes : inauguration du panneau “Bienvenue en forêt” pour expliquer le travail des forestiers

  • Formation

Emploi / Formation professionnelle et apprentissage : un point sur la réforme p. 11

  • Le bois dans le monde

Canada / Sous-produits du sciage : plus de gaufres et moins de copeaux p. 14

| Comprendre

  • Entreprises

Couverture / Lancement d’un atelier de fabrication de bardeaux de châtaignier alsacien p. 16
Charpente / La menuiserie Vautier mise sur le savoir-faire p. 19

| S’équiper

  • Matériels et techniques

Machines à bois / Un centre dynamique et flexible pour l’usinage de CLT p. 22

| Gérer

  • Le Journal des annonces du bois p. 23
  • Renseignements commerciaux p. 29