Édition rouge n°18

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

40 pages – Parution le 11 mai 2019

Édito

Une tradition bien charpentée

Il ne faisait pas de doute que l’incendie qui a détruit la toiture de Notre-Dame de Paris le 15 avril dernier, pour déplorable qu’il soit, allait montrer la réactivité de l’ensemble de la filière bois. C’est ainsi que plusieurs membres de la section «Forêts et filière bois» de l’Académie d’Agriculture ont souhaité exprimer leur avis, expliquant qu’il est possible de refaire rapidement la charpente, en chênes du XXIe siècle.

La quantité d’arbres nécessaire, tout d’abord, ne représente au maximum que 2.000 m3, pour une récolte annuelle française en 2017 d’environ 2,3 millions de m3 de grumes de chêne destinées au sciage. Les forestiers sont d’ores et déjà mobilisés et les chênes pourraient être coupés dès cet hiver 2019/2020 et livrés avant le printemps 2020. Avec les outils modernes comme le Lidar (mesure laser très précise de la géométrie), le scanner à rayons X (image de la structure interne des troncs, en particulier de la densité du bois), l’analyse mécanique dynamique (DMA) et la spectrométrie proche infrarouge (richesse en tannin du bois de chêne), il est désormais possible de sélectionner des pièces de charpente de très bonne qualité mécanique et très résistantes aux insectes et aux champignons.

À ces arguments s’ajoute le fait que des études (institut technologique FCBA – Monuments historiques) ont montré que les pièces de charpente ancienne (1 à 2 siècles) ne perdaient pas leurs propriétés de résistance mécanique avec le temps. Si l’on souhaitait pourtant innover dans la reconstruction de certaines parties de la charpente, tant en matière de portée que de résistance au feu et de légèreté, le recours partiel à du lamellé-collé de chêne et à des assemblages innovants (broches métalliques noyées dans le bois pour les préserver de la fonte en cas de feu, redonnant l’aspect des assemblages «à tenon et mortaise») allierait tradition et innovation. Reste à espérer que ces arguments soient entendus.

Sommaire

| S’informer

  • Le zoom de la rédaction

Parquet / Des tendances stables à positives sur les marchés européens . p. 4

  • Lignes express . p. 5
  • Agenda. p.6
  • L’actualité en régions. p.8

Grand-Est / 4e réunion publique du projet ExtraForEst

Occitanie / 4e congrès mondial de l’Agroforesterie

Bretagne / L’urgence climatique et environnementale au programme du 4e Printemps de l’écoconstruction

Provence-Alpes-Côte d’Azur / Le constructeur Ami bois ouvre une nouvelle agence à Miramas

  • Formation

Pays de la Loire / Un nouveau Bachelor de l’ESB axé sur le numérique . p. 10

  • Gros plan

Bois local / Pyrénées-Atlantiques : le chêne dans tous ses états . p. 11

| Comprendre

  • Le bois dans le monde

Tanzanie / En Afrique de l’Est, KVTC transforme le teck de plantation . p. 14

  • Synthèse

Classement mécanique / Dix ans d’usage du peuplier en structure dans les Hauts-de-France, une réussite  p. 17

| Gérer

  • Les marchés

Récolte de bois et production de sciages /Grumes et bois-énergie : hausse de la commercialisation en 2017 . p. 20

Le Journal des annonces du bois. p. 23

Renseignements commerciaux. p. 29