Édition rouge n°17

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

40 pages – Parution le 04 mai 2019

Édito

Une réforme difficile à… encaisser

Le 19 avril dernier, la sénatrice de Côte-d’Or et présidente du groupe forêt-bois au Sénat, Anne-Catherine Loisier, a simplement résumé dans un tweet le conflit opposant depuis plusieurs semaines les communes forestières à l’État : «Le gouvernement entendra-t-il enfin la mobilisation des milliers de maires de communes forestières […] qui n’ont pas pour vocation à devenir les banquiers de l’ONF ?». Le gouvernement n’est manifestement pas sourd, car, lors d’un déplacement dans les Landes, Didier Guillaume a déclaré qu’il travaillait activement à l’abandon de la réforme sur l’encaissement des ventes de bois réalisées par les communes forestières. Ce changement devait intervenir le 1er  juillet prochain. Il prévoyait que le produit financier des ventes ne serait plus encaissé par la direction générale des finances publiques, mais par l’ONF avant d’être reversé aux communes. Une telle éventualité figurait bien dans le contrat d’objectifs entre l’État, l’ONF et les communes forestières pour la période 2016-2020, mais la mesure n’avait jamais été validée par la fédération des communes forestières.

Autant dire qu’elle a suscité de vives réactions chez les élus. Les représentants de la Fncofor ont boycotté le conseil d’administration de l’ONF et, le 20 février, ils ont appelé tous les maires à délibérer contre la mesure «qui affecte de manière significative le budget des communes en retardant de plusieurs mois le versement des recettes de bois et contrevient également à leur libre administration». Les élus, qui rappelaient leur attachement au régime forestier et à un grand service public forestier, attendaient en retour «transparence, clarté et gouvernance, pour une approche territoriale renforcée». Il faut bien voir que cette mesure arrivait au plus mauvais moment pour l’ONF qui, en ce début d’année, a été présenté dans plusieurs media en situation de quasi faillite. Engager une telle réforme accréditait dans l’opinion publique la mauvaise santé financière de l’Office. Dans ce contexte difficile, la bronca des communes forestières ne pouvait donc rester lettre morte.  

Sommaire

| S’informer

  • Le zoom de la rédaction

Construction / Le NF DTU 31.2 élargit son domaine d’application p. 4

  • Lignes express p. 5
  • Agenda p. 7
  • L’actualité en régions  p. 8

Occitanie / Colloque Aforce 2019 : la forêt face au changement climatique

Grand-Est / B’Est, un pôle qui favorise le bois

Bretagne / La FNEDT forme des demandeurs d’emploi à ses métiers

Nouvelle-Aquitaine /Sylvapolis : un projet collectif de transition écologique ancré sur la bioéconomie

  • Gros plans

Recherche et développement / A la découverte du concept d’industrie 4.0  p. 10

Revêtements extérieurs / Corrèze : le bardage dans tous ses états p. 12

| Comprendre

  • Entreprises

Pays-de-la-Loire /La scierie Piveteau monte en puissance avec le lancement de sa ligne de CLT p. 15

  • Formation

Menuiserie-ébénisterie-charpente /Suisse : rencontre avec les lauréats du concours lémanique d’ouvrage p. 19

Le Journal des annonces du bois p. 23

Renseignements commerciaux p. 30