Édition Rouge n°10

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

40 pages – Parution 14 mars 2020

Édito

Équité retrouvée

Le Comité stratégique de filière (CSF) bois a récemment annoncé la publication au Journal officiel du décret 2020-102 du 6 février 2020, relatif aux modalités de règlement dans le cas de la préfabrication d’une maison individuelle. Ce décret, qui inscrit la préfabrication comme un mode de construction à part entière dans la loi Elan (1), va permettre aux entreprises concernées de bénéficier enfin de conditions de paiement en rapport avec les implications concrètes de leur activité. Intégration préalable de pare-vapeur, de pare-pluie, d’isolant voire de menuiseries… les entreprises de la filière construction bois poussent de plus en plus loin le concept de préfabrication, conscientes de l’enjeu que celui-ci représente : garante d’une meilleure qualité, la préfabrication en atelier s’impose en effet comme une solution permettant en outre de limiter les nuisances d’un chantier, et donc de distinguer le bois d’autres modes constructifs.

Or, préfabriquer implique bien entendu des coûts importants pour ces entreprises, qui étaient contraintes d’amputer sur leur trésorerie l’avancement du chantier en atelier. Désormais assujetties à la même grille de paiement que celles de la filière maçonnerie, elles bénéficieront de la possibilité d’ un règlement de 20% à l’ouverture du chantier, 25% à l’achèvement des fondations, 50% à l’achèvement des éléments préfabriqués, 75% à la mise hors d’eau et hors d’air, et 95% à l’achèvement des travaux d’équipement, soit des conditions nettement plus avantageuses qu’auparavant. Ce nouveau décret, aboutissement d’un travail de longue haleine mené par le CSF bois au côté du ministère du Logement et de la direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages (DHUP), et s’intégrant à son Défi 4 (2), constitue sans conteste une belle victoire et une marche supplémentaire vers la reconnaissance à part entière des modes constructifs bois.

(1) L’ambition de cette loi datant du 23 novembre 2018, pour rappel, est de faciliter la construction de nouveaux logements et de protéger les plus fragiles.

(2) A savoir développer le bois dans la construction, la rénovation et l’agencement.

Sommaire

| S’informer

  • Le zoom de la rédaction

Menuiserie / Nouvelle dynamique d’investissements pour Lorillard p.4

  • Le bois à l’international p.5
  • Lignes express p.7

Agenda p.8

L’actualité en régions p.10

Centre – Île-de-France /Klaas s’associe aux Compagnons du Devoir autour de Notre-Dame

Pays de la Loire / 16e édition du Carrefour international du bois

Nouvelle-Aquitaine / Gascogne bois : la scierie de Castets menacée de fermeture

Auvergne-Rhône-Alpes /Une conférence sur les solutions de valorisation des déchets issus de la construction bois

| Comprendre

  • Synthèse

Nouvelles technologies /Informatisation, automatisation… que pourrait être l’atelier du futur ? p.12

  • Entreprises

Bois techniques / Le carrelet, une spécialité de La Bourguignonne p. 14

Finition /Fibex, spécialiste de la finition et de l’ignifugation, lance l’impression sur bois p.17

| S’équiper

  • Spécial matériel 

Bardage et terrasse / Fiches produits p.19

| Gérer

  • Le marché du bois

Prix et indices nationaux des sciages feuillus et résineux au 4e trimestre 2019 p.21

Le Journal des annonces du bois p. 23

Renseignements commerciaux p.28