Edition rouge N°10

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

48 pages – Parution le 16 mars 2019

Edito

Top départ

C’est ce 18 mars qu’a lieu à Paris le premier temps fort du projet France bois 2024. L’aménageur des JO, la société Solideo, a officiellement lancé mardi dernier les consultations “promoteurs” pour le Village olympique au Mipim de Cannes. Afin de faciliter la constitution des équipes de conception-réalisation sous l’angle de la construction et de l’aménagement en bois, France bois 2024 organise un meet-up à Paris ce lundi au pavillon de l’Arsenal. Il doit permettre aux promoteurs candidats, aux entreprises générales, et aux entreprises et industriels de la filière bois de se rencontrer et d’échanger.
Ce dossier constitue une opportunité unique de dynamiser l’activité économique de toute une filière. Avec des permis de construire en recul de 6,4% et des mises en chantier en repli de 4,6% au cours des douze derniers mois, la question mérite d’être sérieusement étudiée. D’autant que le recentrage du prêt à taux zéro sur les zones “tendues” (A, A bis et B1) n’a sans doute pas fini d’impacter le marché de la construction.
Mais au-delà d’une locomotive pour développer ses parts de marché, la filière a aussi besoin d’une figure de proue. Si la compétition est certes économique, les choix relèvent de plus en plus d’enjeux sociétaux. Dans ce domaine, la filière n’aura pas plus de répit que sur les marchés ! Preuve encore, cette action en justice intentée contre l’Union européenne par un groupe d’individus originaires d’Estonie, de France, d’Irlande, de Roumanie, de Slovaquie, de Suède et des États-Unis. Les plaignants avancent que les institutions européennes n’auraient pas pris en considération des preuves scientifiques montrant l’impact de la culture et de la combustion de la biomasse forestière pour la production d’énergie sur le changement climatique et la déforestation sur les autres continents. On savait que de plus en plus souvent la filière devait faire face à des tensions liées à l’acceptabilité de la récolte de la ressource, elle va désormais devoir démontrer que son matériau est bel et bien une énergie issue d’une source renouvelable… À l’heure où elle ambitionne en France de capter une partie des crédits “carbones” pour financer sa stratégie de relance de la plantation, la menace mérite d’être prise au sérieux !
On le voit, les épreuves à remporter promettent d’être nombreuses d’ici l’ouverture des JO à Paris. Pour espérer voir un jour la filière franchir la ligne d’arrivée en vainqueur, il lui faudra de solides arguments.
Et si le matériau possède nombre d’atouts à faire valoir dans le contexte actuel empreint d’écologie et de développement durable, l’actualité vient régulièrement nous rappeler qu’il n’est jamais à l’abri d’un coup de poker.

Sommaire

| S’informer

  • Le zoom de la rédaction

Construction / Une rencontre pour préparer les JO 2024 p. 4

  • Lignes express p. 5
  • Agenda ­­p. 9
  • L’actualité en régions ­­p. 10

Centre – Île-de-France / Un projet d’ampleur intégrant le bois
Pays de la Loire / Les sylviculteurs s’impliquent pour défendre la ruralité
Auvergne-Rhône-Alpes / CEFA de Montélimar : les TC1 “Produits de la filière forêt-bois” en formation commis de coupe
Nouvelle-Aquitaine / DRT au Salon Tire Technology Expo 2019

| Comprendre

  • Formation

1re transformation / Le lycée des métiers “Filière bois” à Remiremont : la scierie au cœur ! p. 12

  • Entreprises

Menuiserie / Menuiserie Second : une offre optimisée pour les professionnels p. 15

| S’équiper

  • Spécial Aff’Tech

Reims /
Rectification, affûtage, outils de coupe : une offre très qualifiée aux Aff’Tech 2019  p. 18
À voir sur les stands  p. 20

| Gérer

  • Le marché du bois

Prix et indices nationaux du bois-énergie au 4e trimestre 2018  p. 29

Le Journal des annonces du bois  p. 31

Renseignements commerciaux  p. 38