Pluribois 2017 / Bioraffinerie : quels nouveaux usages pour les produits forestiers ?

Le 8 juin 2017

Dans le cadre de l’école thématique Pluribois 2017, des scientifiques seront réunis à Mont-de-Marsan du 12 au 16 juin pour étudier de nouveaux usages des produits forestiers dans le cadre de la bioraffinerie du bois.

Du 12 au 16 juin, l’université de Pau et des Pays de l’Adour et le groupement de recherche (GDR 3544) Sciences du bois organisent l’école thématique Pluribois 2017 sur le thème «Les bois et leurs usages : Approches pluridisciplinaires de la bioraffinerie du matériau bois». Ce séminaire d’une semaine consacré à la bioraffinerie du bois se tiendra pour la première fois à Mont-de-Marsan, dans les locaux de l’ESPE, de l’IUT et de l’Iprem. Il réunira une soixantaine de chercheurs, d’enseignants chercheurs, d’étudiants et d’industriels pour faire le point sur l’actualité scientifique de ce secteur. La semaine s’organisera autour de cours, de conférences et d’ateliers pluridisciplinaires dont l’objectif sera de réfléchir et de construire de nouveaux projets de recherche.

Le chiffre : 15% / L’industrie chimique française utilisait 8% de matières premières d’origine végétale en 2010 et s’est donnée l’objectif d’atteindre 15% à partir de fin 2017.

«Des chercheurs et enseignant-chercheurs parmi les meilleurs spécialistes nationaux issus du CNRS, de l’Inra et de nombreuses universités françaises (Pau, Bordeaux, Nancy, Montpellier, etc.) participeront à cette semaine», précisent les organisateurs. «On comptera parmi eux les directeurs de recherche Joseph Gril, (médaille d’argent du CNRS), Meriem Fournier, (directrice du campus Agro Paris Tech de Nancy et présidente du comité scientifique de l’Office national des forêts), Bernard Thibaud (membre de l’Académie d’Agriculture et directeur de recherche émérite), ainsi que plusieurs directeurs de laboratoires d’envergures nationale et internationale (Iprem, Lermab, LCPO, Biowooeb, réseau Xylomat…).» Les experts présenteront les multiples contours de la «bioraffinerie» tant des points de vue de l’actualité scientifique et technologique que de la vision historique. Les cours proposés permettront d’aborder les notions de déstructuration chimique ou mécanique du bois et de reconstruction de nouveaux matériaux. Seront également évoquées les dimensions économiques et environnementales de la bioraffinerie. On parlera d’économie circulaire, de durabilité et de bioénergie.

Des exposés scientifiques illustreront les projets de recherche en cours aussi bien que les méthodes, outils et concepts qui y sont associés. Les participants pourront, lors des séances dédiées, présenter leur problématique de recherche dans l’optique de solliciter des apports d’autres disciplines de la part de l’auditoire. «Des ateliers par groupe permettront de susciter des échanges de connaissances pluridisciplinaires entre les membres afin de construire ensemble des projets novateurs», précisent les organisateurs. Une après-midi sera consacrée aux visites des entreprises DRT et Egger Rol. À noter enfin que plusieurs chercheurs étrangers venus d’Afrique du Nord (Algérie et Tunisie) et d’Afrique centrale (Gabon) participeront à ce séminaire.

Inscriptions : www.azur-colloque.fr/DR13/inscription/fr – programme détaillé sur : www6.inra.fr/gdr-sciences-du-bois – renseignements : pluribois-contact@groupes.renater.fr