Observatoire de la FNB : la filière forêt-bois tourne à 100%

Le 27 novembre 2020

D’après les données diffusées le 25 novembre par la Fédération nationale du bois (FNB), la filière affiche un niveau d’activité moyen proche de 100% après avoir été impactée pendant plusieurs mois par les conséquences de l’épidémie de Covid-19. « Les feuillus, pour la première fois depuis le premier confinement de mars retrouvent une activité quasi normale », précise Nicolas Douzain, le délégué général de l’organisation professionnelle. « Il aura donc fallu presque six mois de plus que pour les résineux qui dépassent 100% depuis juin. » Dans le détail, les résultats de cette enquête réalisée mi-novembre montrent que 43% des entreprises interrogées ont un taux d’activité compris entre 90 et 100% de leur niveau habituel, 25% supérieur à la normale et 7% encore inférieur à 70% du seuil habituel.
Pour le mois de décembre, 20% des entreprises ont déclaré avoir un carnet de commande rempli à plus de 100% par rapport à la normale et ce niveau dépasserait au moins les 80% pour 74% des interrogées. A noter tout de même qu’a contrario, 15% des répondants auraient un carnet de commande inférieur à 70%. Côté chiffre d’affaires, 75% des 273 entreprises répondantes pensent dépasser 80% de leur chiffre d’affaires habituel en décembre, et 19% ont même déclaré tabler sur un total supérieur à la normale.
Les prochaines semaines seront donc importantes pour confirmer dans la durée l’amélioration d’une situation où 59% des entreprises interrogées affirment encore disposer de moins de trois mois de trésorerie (elles étaient 53% en octobre). Parmi les dispositifs activés par le Gouvernement pour tenter d’atténuer les conséquences de l’épidémie de Covid-19 sur l’économie, le prêt garanti par l’Etat (PGE) aurait été demandé par 41% des entreprises de la filière mais seules un peu plus de la moitié d’entre elles l’auraient effectivement utilisé (56%). Par ailleurs, 92% des entreprises n’envisageraient pas désormais de recours au chômage partiel « classique ». Pour celles qui souhaitent prolonger leurs demandes dans ce domaine, la moitié le ferait « pour une partie seulement de l’activité », précise la FNB. Dans les conclusions de son enquête de conjoncture, l’organisation professionnelle ajoute que 10% des entreprises envisageraient une réduction d’effectifs – dont plus de la moitié par non renouvellement de départs –, qui concernerait majoritairement des postes de production en transformation.

 

 

Niveau d’activité moyen par secteur d’activité

Evolution du niveau d’activité depuis le début de la mise en confinement

Perspectives de commande pour les 3 mois à venir

Niveau de chiffre d’affaire pour le mois de décembre et par rapport à la normale par secteur d’activité

Niveau de trésorerie