Menuiserie Parret : une fabrication personnalisée et de qualité

Le 10 décembre 2018

La Menuiserie Parret, basée à Messimy (69), non loin de Lyon, constitue un bel exemple de PME pouvant se targuer de racines profondes. Spécialisée dans la fabrication de fenêtres et de portes d’entrée, l’entreprise partage son activité entre rénovation et neuf.
Grâce à un savoir-faire éprouvé, elle est en mesure de proposer des prestations sur-mesure et d’un niveau de qualité optimal.

En 2017, la menuiserie-charpente Parret, de Messimy, a fêté ses 150 ans. Les deux activités existent bel et bien, et ce sur la même commune, telles deux branches issues d’un tronc commun, mais au fonctionnement désormais
indépendant : tandis que la partie dédiée à la menuiserie est à présent gérée par Cyrille Parret, c’est son cousin, Laurent Parret, qui est en charge de la partie charpente.
Tous deux représentent la 5e génération d’une entreprise que leur ancêtre, Antoine Parret, fonda en 1867. A l’époque, elle œuvre aussi bien en menuiserie qu’en charpente, et propose en annexe un peu d’ébénisterie, voire de la réparation de matelas ainsi qu’une activité funéraire. Louis Parret succède à son père et poursuit dans la même voie, avant d’être lui-même remplacé par son fils Jacques. C’est du temps de Louis Parret, en outre, c’est-à-dire durant la première moitié du XXe
siècle, que les premières machines font leur apparition. C’est ensuite au tour de Stéphane Parret, père de l’actuel dirigeant, de prendre la relève. C’est aussi durant cette période, et plus précisément en 1976, que l’activité de l’entreprise se scinde en deux, avec d’une part la charpente et d’autre part la menuiserie.
Cyrille Parret est titulaire d’un BTS “les industries du bois” obtenu à l’Ecole du bois de Paris, un cursus “principalement axé sur la 2e transformation”, ainsi qu’il s’en souvient, avec une option fabrication en 2e année. Il s’est par ailleurs formé à la gestion d’entreprise à l’université lyonnaise de la Doua, durant un an. Le souhait de son père de partir en retraite précipite son intégration dans l’entreprise, en 1993, entreprise dont il reprend la direction dès 1996, après s’être formé à l’épreuve de la pratique, bénéficiant en outre d’une expérience acquise dès ses plus jeunes années.

Lire la suite dans Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble, notre édition rouge N°41 …