Menuiserie / Modernité et tradition mariées chez Biene Fenster

Le 1 février 2018

Basée à Winikon, la société suisse Biene Fenster est une menuiserie familiale, qui emploie aujourd’hui 125 personnes à la production d’une gamme de fenêtres et de murs rideaux de dernière génération, y compris à vitrage collé. Elle marie fabrication très automatisée grâce à sa Winline de Biesse et fabrication plus traditionnelle dans un mélange réfléchi qui vise la plus haute qualité.

«Biene» : l’abeille, en allemand. L’entreprise de Suisse alémanique qu’un groupe de menuisiers français a pu découvrir en fin d’année dernière lors d’un voyage d’étude organisé par l’outilleur Oertli tient son nom d’un passé lointain. Créée en 1896, elle fabriquait à l’origine des accessoires pour les ruches ; 30 employés s’adonnaient à cette activité avant la seconde guerre mondiale. Grâce à l’énergie d’une petite rivière, elle s’est mécanisée dès le début du XXe siècle. En 1950, l’entreprise s’est diversifiée en direction du sciage et des travaux de menuiserie. De 1965 à 1985, elle a aussi fabriqué des modules de maisons bois modulaires. Depuis 1980, elle s’est concentrée sur la fabrication des fenêtres, pour devenir un des leaders en Suisse. Avec un effectif de 125 personnes, elle réalise un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros. La société a toujours eu une politique volontariste d’innovation, et a très tôt intégré le verre collé en mur-rideau, puis en fenêtre.

Biesse Winline

Si elle a démarré la production avec centre d’usinage CNC en 1974, son dernier centre d’usinage date de 2016. Il a représenté un investissement – tout compris – de l’ordre de 2,5 millions de CHF (la société avait investi 7 millions de CHF dans la nouvelle halle de production en 2010). C’est un centre Biesse Winline One, équipé des outils Oertli. Il est équipé de deux portiques dotés chacun d’un chargeur 60 places (dont 70% de la capacité sont utilisés à l’heure actuelle). «Façonnage sans présence directe de l’opérateur, complété par des systèmes de chargement et déchargement automatiques, solutions extensibles pour être adaptées aux typologies et volumes de production, la gamme Winline s’adresse aux moyennes et grandes entreprises qui ont besoin de résultats personnalisés. Elle combine la force d’une ligne performante avec la flexibilité d’un multicentre, permet une productivité élevée dans un encombrement réduit», indique-t-on chez Biesse. «La double électrobroche permet d’effectuer tous les changements en temps masqué, quel que soit le cycle de travail. En effet, les deux broches positionnées sur les deux versants du chariot prélèvent l’outil du même magasin et, tandis que l’une effectue l’usinage, l’autre effectue le changement d’outil». La fabrication sur la Winline est entièrement intégrée : tout se passe au bureau d’études. Cette phase très automatisée de la production est complétée par une phase plus manuelle. Biene Fenster a fait le choix d’une production mixte automatisée et plus traditionnelle, qui correspond à une volonté de qualité maximale. Ainsi, par exemple, la société a abandonné le robot de peinture qu’elle avait installé pour revenir à une application manuelle. «Il y a beaucoup moins de défauts qu’avec le robot», indique-t-on chez Biene Fenster.

Un panel de fenêtres

L’entreprise fabrique en moyenne 60 fenêtres par jour, soit bois, soit bois et aluminium, pour des bâtiments neufs et pour la rénovation. Elles se répartissent en différentes gammes : Oeko, la fenêtre tout bois ; Star, la fenêtre bois et métal ; Reno, la fenêtre de rénovation ; Top, pour les systèmes de façades comme pour la fenêtre bois et métal ; Future, la fenêtre «tout verre» ; Future F, la fenêtre à affleurement. La fenêtre Future a tout particulièrement retenu l’attention des menuisiers français en visite chez Biene, qui propose un vaste showroom à l’attention de ses clients. Brevetée, elle est proposée sur-mesure, à l’image des fenêtres des autres gammes. Pour tous ses types de fenêtre, Biene propose d’atteindre une valeur d’Ug de 0,40 W/m2.K par la mise en œuvre de verres isolants et de stores. La société est naturellement labellisée Minergie, ce label d’efficience énergétique (qui s’applique aux bâtiments neufs ou rénovés) étant très présent en Suisse. La société est aussi certifiée «Schweizerqualitätsfenster» pour la qualité et «Lehrbetrieb» pour son engagement envers l’apprentissage (Plus d’information ici). Elle est certifiée FSC en ce qui concerne le bois. Indéniablement, Biene Fenster bâtit sa renommée sur la qualité.

Fabienne Tisserand