Marché européen du parquet : l’amélioration se confirme

Le 18 mai 2017

Le comité directeur de la Fédération européenne du parquet s’est réuni le 27 avril afin de faire le point sur la situation du marché européen du parquet au regard de récents indicateurs économiques. Ce marché montre des signes de croissance modérée sur le 1er trimestre de cette année, avec une tendance positive caractérisant l’ensemble des pays de la zone appartenant à la FEP.

Après plusieurs années d’une conjoncture morose, le marché européen du parquet montre des signes de reprise depuis déjà quelque temps. Comparé à l’an dernier durant la même période, les premiers résultats observés sur le 1er trimestre de cette année tendent à confirmer cette tendance, avec des résultats en hausse ou stables pour l’ensemble des pays appartenant à la FEP.
Parmi les membres de la Fédération se distinguant par une croissance de leur marché, la Belgique présente un taux de + 4% des ventes de parquet, à mettre en corrélation les + 3% de la construction. Le Danemark, où la construction a également progressé en 2016, particulièrement dans le secteur résidentiel, affiche une légère hausse de quelque 1%. On note concernant les Pays-Bas une forte expansion du secteur résidentiel, avec une croissance des ventes de parquet de quelque 4%.

Le marché norvégien, stable en janvier et février, amorce une croissance en mars (+ 1%), reflétant des investissements dans le secteur du bâtiment qui devraient porter leurs fruits durant les prochains mois. C’est aussi grâce à une bonne performance dans le secteur des nouveaux bâtiments, et notamment dans la construction de maisons individuelles, que le marché suédois du parquet affiche un taux de croissance significatif de l’ordre de 3%.

Le chiffre : 3% / C’est le taux de croissance des ventes concernant le marché français du parquet sur le premier trimestre 2017. Celui-ci poursuit une tendance positive, quoiqu’il n’existe pas de vision claire à long à terme.

D’autres pays membre de la FEP se maintiennent, à l’instar du marché autrichien qui doit pourtant faire face à la concurrence d’autres revêtements de sols. La croissance démographique, alliée à des taux d’intérêt bas, favorise l’investissement dans le logement résidentiel. Après plusieurs années négatives, le marché finlandais émerge lentement de la zone rouge et les ventes demeurent stables. Le secteur de la construction enregistre ici une progression globale.

En Allemagne, les indicateurs montrent un marché là aussi stable et confirmant la bonne performance observée sur le 1er trimestre 2016. La situation économique est positive, notamment concernant la construction, même si certains projets peinent à aboutir. En Italie, par contre, des catastrophes naturelles combinées à certains choix politiques aboutissent à un marché atone, tandis qu’en Espagne, on note pour la première fois en 2016 un nombre de mises en chantier dépassant le nombre de constructions en cours. En Suisse, enfin, le secteur résidentiel connaît un ralentissement, que ce soit en neuf ou en rénovation.

Le chiffre : 3% / C’est le taux de croissance des ventes concernant le marché français du parquet sur le premier trimestre 2017. Celui-ci poursuit une tendance positive, quoiqu’il n’existe pas de vision claire à long à terme.