Malgré la crise, Quaglia regarde vers l’avenir

Le 4 juin 2020
Jean-Pierre Quaglia continue d’apporter conseil et soutien à son fils Sylvain.

La menuiserie niçoise Quaglia est une des plus anciennes de la Riviera française. Son dirigeant actuel représente la 5e génération d’une lignée qui a débuté à la fin du XIXe dans le travail du bois. Malgré le Covid-19, Sylvain Quaglia entend perpétuer une tradition familiale d’artisans attachés à leur entreprise.

 «Rien n’est durable, sauf le changement.» Cette célèbre citation du philosophe grec Héraclite, vieille de 2.500 ans, reste plus que jamais d’actualité. Son implacable pertinence a traversé le temps et, aujourd’hui, elle s’impose encore plus. Comme chacun d’entre nous, la menuiserie Quaglia n’échappe pas aux contingences terrestres et aux conséquences de la crise du Covid-19. Malgré sa longue histoire ancrée dans le paysage niçois, Quaglia est aujourd’hui confrontée à la dure réalité de la pandémie

«L’entreprise a fermé ses portes au début du confinement. J’ai rouvert à la fin de la 4e semaine mais pour travailler seul dans l’atelier.» Sylvain Quaglia dirige l’entreprise du même nom. Il estime que les conditions de sécurité ne sont pas réunies pour que ses trois salariés et son apprenti – tous en chômage technique – le rejoignent. D’après lui, le respect des mesures barrières engendre un coût difficilement supportable pour une structure comme la sienne. «J’ai évalué le nouveau dispositif complet à une somme supérieure à 20.000 euros. Compte-tenu l’état de ma trésorerie, cela n’est pas envisageable.»

Comme la plupart de ses collègues artisans, Sylvain Quaglia a obtenu une aide défiscalisée de 1.500 euros venant du Fonds de solidarité et délivrée pour perte de chiffre d’affaires sur mars et avril 2020.

Le chef d’entreprise cherche par ailleurs d’autres solutions lui permettant d’amortir le choc financier brutal qui menace la survie de sa petite affaire. «Via Bpifrance, je négocie actuellement avec ma banque un prêt garanti par l’État à un taux qui, j’espère, ne dépassera pas 1,5% […]» 

Photo : Jean-Pierre Quaglia continue d’apporter conseil et soutien à son fils Sylvain.

Lire la suite dans Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble, notre édition rouge N°16 …