Le salon Bois-énergie propose un focus sur l’industrie et les collectivités à Rennes

Le 21 janvier 2019
En 2019, le salon Bois-énergie mise sur une formule de deux jours organisée en milieu de semaine. Cette année, le salon sera couplé à trois autres expositions dédiées aux bioénergies.

Cette année, le salon Bois-énergie se déroulera les 30 et 31 janvier à Rennes. Pour cette édition de transition, les organisateurs ont choisi de recentrer leur concept sur l’énergie à partir de bois et de déchets de bois pour les secteurs de l’industrie et des collectivités.
Le salon sera couplé à trois autres expositions dédiées aux bionénergies : les salons Regen Europe et Biogaz Europe ainsi que le Carrefour de l’eau.

En quête d’une nouvelle formule pour redynamiser leur manifestation, les organisateurs du salon Bois-énergie proposent les 30 et 31 janvier à Rennes un concept recentré “Industrie et collectivités” en parallèle des salons Regen Europe, Biogaz Europe et du Carrefour de l’eau. “Bois-Énergie se déroulera en parallèle avec trois autres salons sur des domaines liés”, confirme la direction de Bees, la société qui organise le salon. “Biogaz Europe, le salon précurseur international pour le gaz vert renouvelable qui est produit à partir des flux de déchets organiques. C’est à dire le biogaz, le biométhane (injection, méthanation) et le bioGNV. ReGen Europe, un nouveau salon dédié à la valorisation énergétique et aux sous-produits issus des flux de biomasse et des déchets. Et le Carrefour de l’eau, au cours duquel seront présentés tous les aspects liés à la gestion et au traitement de l’eau.”
2.000 professionnels attendus
L’ensemble de ces acteurs sera réuni au parc des expositions de la ville de Rennes pendant deux jours et table pour le volet bois-énergie sur la présence d’une centaine d’exposants venue de toute l’Europe et de quelque 2.000 visiteurs professionnels.
Cette formule doit permettre de redynamiser un concept lancé pour la première fois en 1998 à Lons-le-Saunier et dont la formule complète, de l’exploitation forestière au chauffage domestique, fera son retour en 2020. Le salon devrait à terme devenir un rendez-vous biennal. Lors de la dernière édition en mars 2018 à Grenoble, les organisateurs du salon Bois-énergie convenaient d’ailleurs que la logique de filière entre la production de combustibles et la valorisation finale en énergie n’était peut-être désormais plus aussi évidente que par le passée lorsqu’on raisonne en termes de cibles commerciales. En conséquence, ils ont choisi cette année de faire évoluer le concept qui fit le succès du rendez-vous jusqu’ici, en proposant une édition de transition recentrée sur l’industrie et les collectivités. “Les combustibles du bois issus des résidus forestiers, les déchets du bois “en fin de vie” ou encore les déchets du bois issus des processus industriels sont les matières premières principales pour la création d’énergie pour l’industrie et les collectivités sous forme de chauffage, chauffage et électricité et éventuellement de méthane (via la méthanation du syngas) ainsi que la production de combustibles bois à haut pouvoir calorifique tels que les black pellets ou la bio-huile”, expliquent les organisateurs.

“Le large programme des deux jours d’exposition inclut des conférences internationales avec traduction simultanée, des rendez-vous d’affaires internationaux, des visites techniques, ou encore le traditionnel concours de l’innovation, etc.
Trois événements complémentaires en parallèle pour l’énergie biomasse et le traitement de l’eau font de Bois-énergie le rendez-vous incontournable pour 2019.”

Des premières mondiales

Autre temps fort de cette édition 2019, le salon proposera un focus sur huit premières mondiales dans le domaine de la bioénergie. Ces conférences seront l’occasion de présenter des exemples d’énergie verte à partir de la biomasse ayant déjà réussi une mise en œuvre industrielle, et qui constituent donc les précurseurs de la bioénergie du futur.

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°3 …