Le ministre de l’Agriculture adresse un message à la filière forêt-bois

Le 31 mars 2020

Par un courrier daté du vendredi 27 mars 2020, le ministre de l’Agriculture a tenu à adresser un message à l’ensemble des acteurs de la filière forêt-bois. «La propagation mondiale du Covid-19 place la France dans une situation inédite. Nous sommes face à un double défi, sanitaire et économique. Nous le savons, la France a les atouts nécessaires pour surmonter ce défi. Elle dispose d’infrastructures de qualité, s’appuie sur une puissance publique d’un grand professionnalisme, et peut compter sur ses forces vives économiques», a écrit Didier Guillaume. «Comme le montre cette situation sans précédent, la filière forêt-bois (graine, sylviculture, travaux sylvicoles et forestiers, exploitation et transformation) fait partie intégrante de la chaîne logistique alimentaire et industrielle (emballages, palettes), et est à ce titre un maillon important pour assurer la continuité de la vie économique de notre pays. Elle fournit également des articles indispensables à la santé publique et contribue à la lutte contre la propagation du virus (papiers d’hygiène et spéciaux).» Dans cette lettre rédigée à l’attention d’un «maillon important pour assurer la continuité de la vie économique de notre pays», Didier Guillaume a aussi voulu montrer que le ministère de l’Agriculture restait attentif aux problématiques de la filière forêt-bois en pleine épidémie de Covid-19. «Dans le grand quart Nord-Est, les propriétaires font face à une crise sanitaire sans précédent, je veux parler de la crise des scolytes qui sévit, avec un début de printemps malheureusement favorable à son extension ; nous devons redoubler d’ardeur dans la lutte engagée. Je sais que les entreprises de la filière entendent continuer à participer à l’effort de la Nation tout en étant exemplaires sur les mesures sanitaires de protection des salariés et de lutte contre l’épidémie. Marchands grainiers et pépiniéristes, propriétaires, communes, entrepreneurs de travaux forestiers et sylvicoles, transporteurs, coopératives, Office national des forêts, experts, exploitants, scieurs, panneautiers et papetiers, c’est vous qui, par votre travail, quelles que soient vos activités et votre place, contribuez à rendre la société française résiliente face à cette crise, tout en permettant de veiller à la santé de notre forêt et d’assurer son avenir.» En conclusion de sa lettre, le ministre de l’Agriculture a précisé que ce message «d’encouragement et de reconnaissance» était adressé à la filière forêt-bois en son nom personnel et au nom du Gouvernement de la France. (Crédit photo : Pascal Xicluna/agriculture.gouv.fr)