Le ministère de l’Agriculture publie son plan de gestion de crise “tempête”

Le 1 octobre 2018

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a publié le 21 septembre son plan national de gestion de crise “tempête” pour la filière forêt-bois*. En cas d’événement de grande ampleur, ce plan doit permettre d’organiser efficacement la gestion de la crise pour le secteur forestier. Ce plan national a vocation à être décliné dans chaque région.

Le ministère de l’Agriculture a présenté le 21 septembre son plan national de gestion de crise “tempête” qui doit permettre d’apporter rapidement des solutions efficaces en cas d’événement majeur pour le secteur forestier. “La France a été touchée ces 20 dernières années par plusieurs épisodes de tempêtes (Lothar et Martin en 1999, Klaus en 2009) dont l’impact sur les peuplements forestiers a été particulièrement important”, explique le ministère de l’Agriculture. “Fort de l’expertise acquise lors de la gestion de ces crises, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a souhaité capitaliser sur les expériences passées pour anticiper les mesures à prendre en cas de tempête.

Cette capitalisation prend la forme d’un plan national de gestion de crise “tempête” pour la filière forêt-bois.

Ce plan, élaboré en concertation avec les acteurs de la filière et les administrations concernées, s’inscrit dans le cadre des orientations du programme national de la forêt et du bois 2016-2026.”

Concrètement, le plan présenté la semaine dernière se compose de trois documents : le “plan tempête”, fil directeur déroulant l’organisation des actions lors des différentes phases de crise ; la “valise de crise”, contenant des fiches thématiques synthétiques dites “fiches réflexe” portant par exemple sur la communication, le stockage et le transport ; le “guide des mesures d’accompagnement”, qui détaille les procédures d’aides pouvant être mises en oeuvre.

Le plan tempête à proprement parler s’organise quant à lui en cinq parties chronologiques avec d’abord des mesures d’anticipation, puis le détail de l’organisation spécifique des administrations en cas de tempête, suivi des mesures à mettre en place lors de la tempête ou immédiatement après, des décisions à prendre en matière de mobilisation et de valorisation des bois, et enfin des décisions de suivi à plus long terme pour la filière forêt bois et la reconstitution des forêts. Chaque direction régionale de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt (Draaf) est désormais chargée de décliner ce plan au niveau régional, avec les collectivités locales et les différents acteurs de la filière.

* Ce plan national est téléchargeable sur le site internet du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation : http://agriculture.gouv.fr/plan-national-de-gestion-de-crise-tempete-pour-la-filiere-foret-bois

Le chiffre : 140 millions de m3

Les 26 et 27 décembre 1999, les vents de plus de 140 km/h de Lothar et Martin ont touché l’ensemble de la France métropolitaine, engendrant 140 millions de m3 de chablis et 485.000 ha de forêts détruits à plus de 50%. Dix années plus tard, le 24 janvier 2009, le Sud- Ouest était frappé par la tempête Klaus avec des rafales de vent de plus de 170 km/h entraînant un volume de chablis de 42,5 millions de m3 sur environ 700.000 ha dont 234.000 touchés à plus de 40%.