Le groupe Steico continue d’investir dans son infrastructure

Le 1 décembre 2020
La nouvelle ligne de LDF mise en place sur le site de Casteljaloux (47) va permettre d’assurer des délais de livraison rapides pour le marché français.

Le groupe allemand Steico, spécialiste mondial des isolants en fibres de bois, continue d’investir dans la production de ses usines en France et en Pologne. Deux nouvelles lignes sont en cours de construction dans l’usine française de Casteljaloux, dans le Lot-et-Garonne. Outre une deuxième ligne d’isolants semi-rigides Steicoflex qui verra le jour début 2021, le groupe a investi dans une toute nouvelle ligne de panneaux LDF (Low Density Fiber), qui devrait entrer en production fin 2021. Les premières productions de panneaux sont prévues pour 2021 en France et fin 2022 en Pologne.

Le groupe munichois Steico se positionne comme fournisseur de systèmes de construction écologiques et offre une grande diversité de produits. Outre les isolants en fibre de bois, les éléments de construction tels que les systèmes de poutre et le lamibois constituent également le cœur de métier de l’entreprise. Les isolants se composent de panneaux rigides et semirigides en fibre de bois, d’isolants pour façades et d’isolants en vrac. Les membranes d’étanchéité pour l’enveloppe du bâtiment complètent l’offre du fabri- cant. Celui-ci renforce ses capacités de production afin de répondre à une demande croissante en France et de maintenir sa position de leader du segment des isolants biosourcés. La nouvelle ligne de LDF va aussi permettre d’assurer des délais de li- vraison rapides pour le mar- ché français, où ces produits sont très demandés. Steico a également acquis début novembre pour environ 1,2 million d’euros un terrain de 16,5 ha près de Gromadka, en Pologne.

Une nouvelle usine destinée à la fabrication d’isolants en fibre de bois doit être construite sur ce nouveau site. Le terrain est situé à 70 km à l’est de Görlitz, et est desservi par l’autoroute A4. Il était anciennement occupé par un aéroport, qui recouvrait le terrain et ses alentours, actuellement aménagés en zone industrielle. Outre sa position géographique facile d’accès, le nouveau site est situé dans une région boisée et dispose d’une main d’œuvre qualifiée. La nouvelle usine abritera deux lignes de production destinées à la fabrication de panneaux semi-rigides en fibre de bois et de panneaux fibre de bois rigides issus du processus sec. Le groupe va acquérir de nouveaux équipements, mais possède également une partie des pièces acquises à différentes occasions au fil des ans. L’usine sera également composée des halls de production, d’un parc à bois, d’une chaudière à biomasse, de machines pour le défibrage et le séchage du bois, d’entrepôts et de diverses infrastructures. La construction de cette nouvelle unité devrait débuter à la mi-2021, et la production des premiers panneaux fin 2022.

Le chiffre : 70 millions d’euros

Selon les estimations actuelles, les investissements concernant l’usine située près de Gromadka (Pologne) devraient se situer entre 60 et 70 millions d’euros.

Lire la suite dans Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble, notre édition rouge N°39…