Le groupe ISB investit plus de 2 millions d’euros

Le 15 février 2021

Depuis l’an dernier, le groupe ISB mène une politique d’investissement pour un montant global de plus de deux millions d’euros. Après avoir fait évoluer la structuration de son offre, cette société spécialisée dans la transformation de bois rabotés et le trading de bois bruts, de produits de structure et de panneaux a notamment investi 1,45 million d’euros en 2020 pour augmenter ses capacités de productions. Les sites d’Honfleur et de Saint-Malo du groupe ont ainsi été respectivement équipés d’une ligne de rabotage et d’un tunnel autoclave pour le premier, et d’une ligne de rabotage pour traiter des profils complexes à destination de la finition pour le second (peintures, saturateurs). «Le groupe ISB a fortement recruté dans cette période afin d’accompagner l’accroissement de ses capacités de production – environ 30 personnes en 2020», indique la direction. «Par ailleurs, un accord d’entreprise a été conclu avec les partenaires sociaux pour travailler la nuit sur les sites de Moult, Honfleur et Nantes sur des périodes définies afin de répondre aux besoins de l’activité du groupe.»

Parallèlement à cette première vague d’investissement, le groupe ISB a décidé d’accroître et de repenser sa capacité logistique, spécialisant ses plateformes nationales de distribution de bois rabotés : stocks de produits Silverwood pour les clients négoces et industrie centralisés sur le site de Bruz (Ille-et-Vilaine), stocks des produits GSB de la gamme «aménagements extérieurs» à proximité de l’unité de production sur le site de Moult (Calvados), stocks des produits GSB de la gamme «aménagements intérieurs» et des gammes PMSB également à proximité immédiate de l’unité de production sur le site de Rochefort (Charente-Maritime). Le groupe ISB souhaite par ailleurs régionaliser l’activité «trading» de bois bruts, produits de structure et panneaux de sa marque Sinbpla. Dans cette perspective, il a prévu d’investir 600.000 euros cette année pour renforcer ses infrastructures sur les plateformes logistiques portuaires d’Honfleur, Nantes et Rochefort. «Un plan de stock a été construit pour répondre aux besoins locaux de chaque marché. Ces trois plateformes s’appuient sur des infrastructures portuaires solides», indique le groupe.

Dans le détail, il prévoit d’investir dans un AOT supplémentaire (Autorisation d’occupation temporaire) de 20.000 m2 et deux bâtiments légers de 2.500 m2, chacun pour accueillir du stockage. Pour le site de Nantes, le programme d’investissement du groupe comprend également le montage d’un bâtiment de 2.500 m2, le doublement de sa capacité de traitement classe 2 et l’arrivée d’une nouvelle calibreuse pour les produits de structure. Enfin, à Rochefort, ISB augmentera sa capacité de stockage
via un bâtiment de 1.500 m2 et se dotera d’une piste résinée pour les traitements classe 2. «Ce site va également faire l’objet d’un programme d’investissement conséquent sur trois ans ayant pour but de moderniser son outil de production – nouvelles machines –, d’équiper ses machines de systèmes de détection/extension d’incendie et de maîtriser plus fortement son empreinte environnemen- tale», précise la direction du groupe.

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°6…