Lancement des 1ers Trophées « Machine forestière de l’année »

Le 29 avril 2019
Le Bois International lance les 1ers Trophées de la "Machine forestière de l'année"

Le Bois International crée les 1ers Trophées de la «Machine forestière de l’année». Organisés à destination des constructeurs et importateurs de machines et d’équipements pour les professionnels de l’exploitation forestière, ils récompenseront les matériels les plus innovants dans trois catégories : engins forestiers, outils forestiers, équipements d’engins forestiers.

Le Bois International entre dans sa 90e  année. 90 années passées à suivre au plus près l’actualité économique et technique de la filière forêt-bois, bien sûr. Mais 90 années à accompagner aussi les professionnels dans leurs décisions d’investissement, en présentant dans ses pages les nouvelles technologies et les dernières innovations disponibles sur les marchés. Pour entrer de plain-pied dans cette décennie qui le conduira vers son centième anniversaire, Le Bois International donne un nouveau rendez-vous à ses lecteurs, mais également à toute la filière forêt-bois, avec le lancement des Trophées de la «Machine forestière de l’année». Organisé pour la première fois cette année, ce concours vise à distinguer les machines et les matériels les plus novateurs parmi les dernières nouveautés proposées sur le marché de l’exploitation forestière. Pour participer, les constructeurs et importateurs d’engins et d’équipements forestiers auront la possibilité de candidater dans trois catégories

– Engins forestiers : abatteuses, porteurs, skidders, feller-bunchers, déchiqueteuses autoportées, porte-outils forestiers ;

– Outils forestiers : outils motorisés (tels que les tronçonneuses) et outils mécanisés pouvant s’installer sur tracteurs agricoles, pelleteuses hydrauliques ou porte outils (treuils, remorques, têtes d’abattages, câbles aériens, broyeurs et gyrobroyeurs, coupeurs-fendeurs, cisailles, fendeuses) ;

– Équipements d’engins forestiers : pneumatiques, chaînes et tracks, radiocommandes forestières, grues et grappins, pinces à grumes.

«Les machines forestières pouvant prétendre au titre doivent avoir été mises sur le marché européen au cours des douze derniers mois avant la remise des prix, c’est-à-dire entre le 1er  juin de l’année actuelle et le 31 mai de l’année précédente», explique Dominique Seytre, journaliste à la rédaction du Bois International à l’initiative du lancement des Trophées de la «Machine forestière de l’année». «Ces machines doivent être commercialisées en série et ne peuvent être de simples prototypes. Le palmarès ne distinguera pas obligatoirement un matériel de marque européenne mais les machines candidates devront être disponibles à la vente sur le marché européen. » 

Un jury national composé de professionnels se réunira pour étudier les dossiers des constructeurs et importateurs en lice. Leurs critères de sélection porteront entre autres sur l’innovation technique, le comportement sur chantier forestier, la sécurité, la performance, l’impact environnemental, l’ergonomie… Le palmarès de ces premiers trophées de la «Machine forestière de l’année » sera officiellement présenté à l’occasion d’un des salons professionnels à venir.

Le chiffre : 3 gagnants

Pour participer à cette première édition des Trophées «Machine forestière de l’année», un appel à candidatures sera lancé par le jury deux à trois mois avant la présentation du palmarès. À l’issue des délibérations, les noms des 3 gagnants seront dévoilés dans un «Rendez-Vous de la Méca» forestière publié dans les pages du Bois International.

Photo: Le Bois International lance les 1ers Trophées de la « Machine forestière de l’année ».

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°16…