Lancement de la première Mission bois emploi

Le 8 janvier 2020

La première Mission bois emploi (MBE) a été lancée officiellement le 25 novembre sur le site industriel du groupe Siat à Urmatt (Alsace). Ce programme précurseur, destiné à plusieurs centaines d’entreprises du territoire, consiste à forger un équilibre entre activité semi-rurale et urbaine et à faciliter la mobilité professionnelle. Il vise une meilleure attractivité et un développement croissant pour la filière forêt-bois. Bien qu’elle réponde à des enjeux environnementaux, sociétaux et donc économiques, la filière régionale fait en effet face à de véritables besoins d’attractivité, de fidélisation, de transmission et d’accompagnement dans ses transitions. C’est la raison d’être de cette MBE. Sous l’égide de l’interprofession Fibois Grand-Est, la filière amorce sa première Gestion prévisionnelle interterritoriale des emplois et des compétences (Gepiec), une démarche inédite en France. La démarche associe deux projets complémentaires : la création d’un Observatoire dynamique et un plan d’actions stratégiques, coordonnés avec les entreprises du secteur, l’enjeu étant de faciliter la rencontre entre l’offre et la demande, autrement dit entre les entreprises et la population active, dans une industrie en transition. Il s’agit d’observer les dynamiques d’évolution du marché, d’établir des diagnostics réguliers et d’adopter des stratégies de reconversion, mais aussi d’évaluer en temps réel les compétences recherchées.
Cette initiative est possible grâce au concours du réseau des Maisons de l’emploi (MDE) du Grand-Est, mettant à disposition leurs conseillers techniques et opérateurs. Regroupant les 8 MDE du Grand-Est, ce réseau porte sur les enjeux d’emplois et de compétences. Fort de son ancrage territorial de proximité, il est le premier à s’être organisé dans le Grand-Est pour répondre au projet de la filière forêt bois. Ainsi, les MDE du Grand-Est entendent anticiper et créer la compétence adaptée dont elle a besoin.
L’action est par ailleurs confortée par un consortium d’acteurs clés afin de développer la Gepiec. Ainsi, aux côtés des MDE du Grand-Est, l’interprofession Fibois Grand-Est, le CNAM, le Campus des métiers et qualifications bois sont parties prenantes.

Lire la suite dans Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble, notre édition rouge N°01 …