Lamarque Sogy bois ne s’interdit rien !

Le 27 mai 2020
La scierie et l’usine sont équipées de matériel classique, bien entretenu et en bon état. Les investissements devraient reprendre en 2020.

Lamarque Sogy Bois a 125 ans en ce début d’année 2020 mais la vieille société landaise est en train de vivre une nouvelle jeunesse impulsée par une équipe jeune et motivée. Avec une stratégie délibérément offensive.

Le regard neuf des nouveaux actionnaires de Lamarque Sogy bois est en train de donner une nouvelle direction à la société. Sans renier les bases historiques (parquet, lambris, moulure), la nouvelle équipe insuffle un esprit start up à l’entreprise, «une start up de 125 ans» !

Ouverture tous azimuts

Lamarque Sogy Bois nouvelle formule ne cache pas ses ambitions dans tous les domaines. Cela passe par une stratégie d’ouverture : nouveaux produits, nouveaux marchés, nouvel état d’esprit, nouvelle équipe dirigeante…

«On écoute d’abord et on scie après.» La formule du directeur général Sébastien Vella témoigne d’une volonté de s’adapter aux demandes des clients. On ne se contente pas de vendre ce que l’on produit mais on veut produire ce que le marché attend. La structuration et le renforcement des équipes commerciales ont enclenché le mouvement. Sur la France, la force de vente a été divisée par secteurs pour assurer un meilleur suivi des clients, les informer et les former à la pose, les conseiller.

La part de l’international dans le chiffre d’affaires – + 20% il y a quelques années – avait fondu jusqu’à ne plus représenter que 7 à 8%. La reconquête est lancée. Un directeur commercial implanté à Madrid suit l’Espagne et le Portugal, avec succès puisqu’il y a décroché un beau marché chez un leader du secteur GSB. L’entreprise est également présente sur les marchés du Benelux, d’Amérique latine et du Japon, en s’appuyant sur un réseau d’agents commerciaux.

Ouverture de la gamme également, avec des essences nouvelles. Bois exotiques et feuillus complètent le pin maritime qui représentait plus de 90% de la production. Actuellement, le volume annuel de lambris et de parquets est de 500.000 m2 chacun et la moulure représente 3.500.000 mètres linéaires. «En sortie de scierie, nous sommes à 33.000 mètres cube de bois», précise l’entreprise […]

Photo : La scierie et l’usine sont équipées de matériel classique, bien entretenu et en bon état. Les investissements devraient reprendre en 2020.

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°15…