La marque Bois français fait peau neuve et se renomme Bois de France

Le 29 juillet 2019
Photo : Le changement de nom se reflète dans l’identité visuelle de la marque.

L’association Préférez le bois français vient d’annoncer le changement de nom de sa marque Bois français qui devient Bois de France. Cette nouvelle identité s’accompagne de nouvelles règles dont l’objectif est d’encourager l’adhésion du plus grand nombre. 

Changement de nom, nouvelles règles, la marque Bois français devient Bois de France et fait peau neuve dans la perspective d’encourager l’adhésion du plus grand nombre. «Les enjeux sont aujourd’hui importants pour rendre visible l’offre en bois français et plus particulièrement dans le secteur de la construction», explique l’association Préférez le bois français, qui porte la marque.«La construction du village Olympique à Paris pour 2024 prévoit en effet de faire la part belle au bois et plus particulièrement au bois français. La filière française ne doit pas rater ce rendez-vous important et doit aujourd’hui s’organiser pour apporter aux donneurs d’ordres les garanties nécessaires quant à la traçabilité du bois.»

La marque est basée sur deux critères principaux : les produits en bénéficiant doivent être composés de bois issus de la ressource forestière française et avoir été assemblés et transformés en France. Les nouveaux critères entrant dans le cadre du changement de nom seront quant à eux fonction du secteur d’activité de l’entreprise concernée. «Les entreprises de première transformation, par essence, en fonction de leur approvisionnement, pourront apposer le logo ou non sur l’ensemble de leurs produits», indique l’association Préférez le bois français. «Les entreprises de seconde transformation et suivantes pourront bénéficier de la marque par couple essence x produit.

Par ailleurs, dans leur communication d’entreprise, elles pourront valoriser, par essence, le pourcentage de leurs approvisionnements qui est Bois de France». Pour pouvoir utiliser la marque, les entreprises doivent réaliser des contrôles annuels de leurs engagements. L’association a désormais négocié avec les organismes de contrôle que ces interventions puissent être couplées avec les contrôles PEFC. «La négociation permet notamment de limiter le temps nécessaire au contrôle en fonction de la complexité. Le contrôle de la marque Bois de France représente ainsi un surcoût limité», précise l’association. Par ailleurs, des travaux sont en cours pour permettre des synergies avec les marques locales. Un partenariat existe déjà avec la marque Bois des Alpes. Il donne la possibilité aux entreprises adhérentes de demander l’utilisation de la marque Bois de France. L’association Préférez le bois français souligne que d’autres dossiers de reconnaissances sont en cours de discussion avec des démarches locales qui devront a minima respecter les engagements de la marque Bois de France pour permettre à leurs adhérents de demander son utilisation.

Renseignements : info@bois-de-france.org

Le chiffre : 200 euros/an 

Le coût d’obtention de la marque se décompose de la façon suivante : – l’adhésion annuelle est de 200 euros/an ; – la redevance de marque annuelle dépend du chiffre d’affaires de l’entreprise pour un tarif allant de 200 euros à 2.000 euros/an.

Photo : Le changement de nom se reflète dans l’identité visuelle de la marque.

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°27…