La marque «Bois de France» recrute un chargé de développement

Le 17 février 2020
Jérôme Martinez vient d'être nommé responsable de la marque "Bois de France".

Initiée en 2015 par des professionnels de la Fédération nationale du bois (FNB), la marque «Bois français» devenue «Bois de France», vient de recruter Jérôme Martinez pour amplifier son développement et sa communication. Issu du réseau d’interprofessions régionales du bois, il s’est fixé pour priorité la finalisation du référentiel de la marque, la mise à jour des outils de communication et la prospection d’entreprises adhérentes.

Dans le sillage des projets initiés pour la construction en bois d’une partie des ouvrages olympiques des JO 2024, l’association des professionnels qui porte la marque «Bois de France» a choisi de dynamiser son action en recrutant un chargé de développement. «Au départ, il y avait le catalogue des produits bois français édité par la FNB. Puis il y a eu l’association «Préférez le bois français» et aujourd’hui la marque «Bois de France», expliquait Jérôme Martinez à Lyon dans les allées du salon Eurobois. Nommé responsable de la marque depuis le 20 janvier, Jérôme Martinez a auparavant travaillé pendant une vingtaine d’années au service des interprofessions de la filière bois (Nord Picardie bois, Gipeblor puis Fibois Grand-Est). «Des modifications ont été apportées l’an dernier au référentiel de la marque «Bois de France». Ma priorité aujourd’hui, c’est de poursuivre ces travaux pour finaliser le socle de la marque», explique Jérôme Martinez, qui fut amené à suivre et développer plu- sieurs dossiers du même type au cours de ses précédentes expériences professionnelles.

«Actuellement, les entreprises peuvent se faire certifier «Bois de France», mais pas leurs produits. L’objectif, c’est de donner cette possibilité dans les prochains mois pour que le marché puisse s’approprier la marque rapidement. Nous avons déjà des demandes de maîtres d’ouvrage qui veulent pouvoir construire des bâtiments «Bois de France.» Pour l’heure, une entreprise adhérente peut ainsi afficher la marque sur l’ensemble de sa communication avec un logo contenant le pourcentage correspondant à son volume d’approvisionnement minimum en «Bois de France». Le nouveau référentiel détaillera prochainement les possibilités de suivi de la marque par famille de produits. Les exigences pour la commercialisation des produits issus de la première transformation du bois sont d’ores et déjà finalisées et en cours de validation.

Pour les autres produits, qu’ils soient destinés à la construction, à l’aménagement, à l’emballage ou à l’énergie, des chapitres spécifiques du référentiel sont en cours d’écriture. Les porteurs de la marque «Bois de France» souhaitent intégrer tous les acteurs concernés, entreprises et représentants professionnels, à cette réflexion. Dans les prochaines semaines, l’ensemble des outils de communication de la marque sera mis à jour en cohérence avec l’appellation «Bois de France», à l’image de son site internet qui met en avant l’offre de produits bois issus des entreprises françaises. Le nouveau responsable Jérôme Martinez a également pour mission prioritaire de démarcher des entreprises pour développer les adhésions et amplifier le réseau d’influence de la marque Bois de France dès cette année 2020. 

Le chiffre : 2

Le socle du référentiel de la marque Bois de France repose sur deux critères cumulatifs : valoriser des bois issus des forêts françaises et les transformer en France.

Photo : Jérôme Martinez vient d’être nommé responsable de la marque « Bois de France ».

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°06…