Importations chinoises de bois : moins de bois d’œuvre, plus de pâte et plaquettes

Le 6 mai 2020

La dernière mouture du Wood Resource Quarterly (WRQ), révèle une baisse différenciée des importations de produits forestiers par la Chine en janvier et février 2020. Pour rappel, le WRQ est le rapport sur le marché du bois de Wood Resources International, société de conseil en industrie forestière pour les secteurs du papier et des produits du bois, qui réalise des évaluations de ressources forestières, de flux de matières premières (grumes et copeaux de bois), de commerce de produits forestiers, ainsi que des études sur les perspectives de coûts du bois (prix du bois à pâte et prix des grumes de sciage) et sur l’évolution de l’industrie forestière dans le monde.
Les importations chinoises de grumes, de bois d’œuvre, de pâte et de plaquettes ont baissé jusqu’à plus de 25% en valeur par rapport aux mêmes périodes de 2018 et 2019, selon le WRQ.
De 2019 à 2020, les baisses en pourcentage les plus importantes ont été observées dans le bois d’œuvre résineux (-26% en glissement annuel) et les grumes de résineux (-20% en glissement annuel). Des stocks record de grumes (plus de 7 millions de m3) dans les ports chinois, une baisse de la demande de produits forestiers en raison du coronavirus et des pénuries de main-d’œuvre dans les ports et les installations de transformation du bois ont entraîné la forte baisse des importations de grumes début 2020. En janvier et février, la Chine a importé 5,1 millions de m3 de grumes de résineux, contre près de 5,7 millions de m3 pendant la même période en 2019 (la valeur totale des importations est passée de 800 millions de dollars à 640 millions de dollars). Le WRQ indique que tous les fournisseurs de grumes ont considérablement réduit leurs expéditions, à l’exception de la Nouvelle-Zélande (seulement 1% en baisse) et de l’Europe centrale (l’Allemagne et la République tchèque ont augmenté de 200% et 320% en glissement annuel). Les volumes d’importation totaux vers la Chine en février 2020 étaient les plus bas depuis février 2016.
A l’inverse, en volume, les importations de pâte ont augmenté de près de 20% en glissement annuel au cours des deux premiers mois de 2020, avec des hausses particulièrement notables des expéditions en provenance d’Indonésie, du Canada, de Finlande et de Suède. Cependant, la valeur des importations a chuté de 308 millions de dollars (-14% en glissement annuel) en raison de la baisse substantielle des prix de la pâte commerciale au début de 2020, selon le WRQ.
Une augmentation du volume des importations a concerné également les plaquettes de bois, avec un gain de 11% en glissement annuel du début de 2019 au début de 2020. Cela s’explique par l’augmentation de la production de produits de papier à prédominance hygiénique en janvier et février, et par la prévision que ce secteur continuera d’être solide au deuxième trimestre, rapporte la WRQ. Les expéditions en provenance du Vietnam et du Chili ont bondi d’environ 20% en glissement annuel, tandis que l’Australie a expédié 3% de moins les deux premiers mois de 2020 par rapport à la même période en 2019.