Groupe Bois et dérivés : de nouveaux équipements pour diversifier la production

Le 5 mars 2019
Eric Chamboulive, président du groupe Bois et dérivés, et Baptiste Cornille, directeur d’Arbos.

Basé à Allassac (Corrèze), le groupe Bois et dérivés a lancé un plan d’investissements pour moderniser ses unités de production et construire son Usine du futur à Objat.

Avec la reprise en 2003 de la société Périgord Palettes à Coly (Dordogne) Christian Ribes, qui a passé le flambeau l’été dernier, commençait la construction du groupe régional Bois et dérivés. Deux ans plus tard, il reprenait une scierie à Egletons et une troisième société, en 2011, qui compte deux sites de production à Objat et Allassac. En juin 2018, il a cédé son groupe à Eric Chamboulive, ancien directeur du groupe Delmon industrie basé en Dordogne et spécialisé dans la transformation du caoutchouc.
Aujourd’hui, Bois et dérivés est constitué de quatre entités distinctes : Argil, dédié à la gestion et à la récolte forestière, Arbos, qui gère le sciage et la valorisation du bois, Arbopal, spécialisée dans la fabrication de produits d’emballage (palettes et caisses) et Xylex, société de R&D créée voilà deux ans et positionnée sur la valorisation des écorces de douglas. Le groupe emploie 62 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 23 millions en 2018. Dès son arrivée, Eric Chamboulive a élaboré une stratégie de développement qui tient compte de sa longue expérience dans l’industrie. “C’est d’abord une aventure humaine, cela me tient à cœur que chaque activité soit indépendante et rentable de manière à donner de la cohérence dans chaque démarche”, explique le président. “Chaque entité doit comprendre ce que font les autres, chaque salarié apporte sa pierre à l’édifice pour atteindre cet objectif.” Il compte s’appuyer sur des méthodes industrielles éprouvées afin d’impulser une nouvelle dynamique qui commencera par une mobilisation différente de la
ressource. La société Argil, implantée à Egletons (3 salariés, 8,2 millions d’euros de chiffre d’affaires) mobilise 150.000 m3 de résineux par an dont 60% destinés à Arbos et 40% à des clients extérieurs. Son objectif est d’inverser ce ratio en visant d’autres secteurs tout en mobilisant plus de résineux. La récolte se fait dans un rayon de 80 km auprès de propriétaires, coopératives et ventes d’experts. “Une réflexion est en cours pour augmenter les capacités de cette unité”, assure le président qui n’en dévoilera pas davantage dans l’immédiat.

Canter quad Aquitaine électrique

Quant à Arbos (32 salariés, 9,2 millions d’euros de chiffre d’affaires), la modernisation de l’unité d’Allassac a commencé sur la ligne petits bois. […]

Photo : Eric Chamboulive, président du groupe Bois et dérivés, et Baptiste Cornille, directeur d’Arbos.

Lire la suite dans Le Bois International, Scierie, exploitation forestière, notre édition verte N°8 …