Gautier Collin à la tête de la scierie semi- industrielle polyvalente Collin Jurassienne

Le 25 mars 2020
Gautier Collin a repris les rênes de la scierie Collin Jurassienne en octobre 2019.

La scierie de résineux Collin Jurassienne, implantée à Bussang dans les Vosges, marie savoir-faire familial, équipe impliquée, outil performant et bien pensé et s’appuie désormais sur la vision dynamique de Gautier Collin, qui a repris la société en octobre 2019. Vision collective aussi, avec de multiples partenariats engagés avec les scieurs du massif. Polyvalence, service optimum, et qualité assurent renommée et clientèle à l’entreprise.

Il est dépositaire d’un savoir de 150 ans, celui de la famille Collin venue du Jura dans les Vosges en 1948, et en outre d’un bagage complet de formations – bac STI bois au Lycée des métiers du bois de Remiremont, BTS technico-commercial au CFPPA de Mirecourt, formation de manager à la CCI d’Épinal. Gautier Collin a repris à 33 ans, en octobre 2019, la scierie Collin Jurassienne établie à Bussang (88), spécialisée dans le résineux (épicéa, sapin voire douglas et mélèze) qu’elle transforme en sciages de menuiserie (choix 0), de charpente choisie (choix 1) ou courante (choix 2) et d’emballage et coffrage (choix 3 et 4). Petit clin d’œil du destin, ce sont les scolytes de l’épicéa, s’étant alors disséminés à cause des dégâts d’obus, qui ont amené son grand-père à établir d’abord une scie mobile puis à reprendre une scierie dans la vallée de la Moselle où il était venu avec son frère acheter de ces arbres à abattre d’urgence après la guerre de 1939-1945. Gautier Collin a repris lui la scierie en plein épisode de pullulation de bostryches – comme on appelle localement les scolytes –, après que deux étés de sécheresse successifs ont permis à l’insecte de proliférer. Si cela avait été nécessaire – mais Gautier fréquente la scierie depuis l’enfance et connaît tous les détails de la «chaîne de valeur bois» –, cette reprise en plein bouleversement des approvisionnements l’aurait initié plus avant à la réalité d’une filière aux subtils et changeants équilibres, de la forêt aux bâtiments. «Aujourd’hui, je scie notamment des arbres qui ont été replantés par mon grand-père sur des parcelles scolytées après la guerre», remarque légèrement ému le jeune chef d’entreprise.

Multiples atouts sans cesse développés

«Il y avait vingt scieries à Bussang à l’époque de mon grand-père», rappelle Gautier Collin. La «Jurassienne», comme la nomment les professionnels des Vosges, est l’unique aujourd’hui, ayant perduré grâce à une politique d’investissement constante menée par le père de Gautier, Bernard Collin, alliée à une qualité de produits et de services poussée au plus loin. Le constat a de quoi générer de la fierté mais aussi la conscience du challenge que représente la conduite d’une scierie de taille moyenne de la part du jeune chef d’entreprise. «C’est une industrie qui nécessite des équipements industriels coûteux. Nous attendons de la part du Gouvernement, après que celui-ci a montré son intérêt pour le secteur lors d’une visite présidentielle dans les Vosges, qu’il applique une politique de provisions sur investissements, et un soutien pour le développement de l’export.»

En attendant, Gautier Collin sait développer tous les atouts d’une scierie telle que la sienne – qui a transformé en 2019 11.000 m3 de grumes. Une industrie localisée – caractéristique qui devrait être enfin apprécié à sa juste valeur au plus haut niveau alors que le coronavirus incite à la réflexion sur la relocalisation ! –, dotée d’un approvisionnement local et donc légitimement apte à faire valoir la durabilité de ses produits ; une société apportant une réponse à des besoins à la fois locaux et nationaux en bois de charpente et de coffrage, dans une démarche de service parfaitement aboutie ; une appartenance à un tissu de scieries semi-industrielles vosgiennes qui ont déployé des outils mutualisés ; et, last but not least, bien sûr une passion du travail bien fait qui anime une équipe stable, unie et efficace de douze personnes, attachée à l’entreprise, ce qui est la garantie d’une qualité des produits irréprochable […]

Photo : Gautier Collin a repris les rênes de la scierie Collin Jurassienne en octobre 2019.

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°11…