Forêt / Un dispositif pour mobiliser les propriétaires forestiers privés

Le 25 février 2016

Cinq organisations de la filière forêt-bois lancent une campagne de sensibilisation à l’attention des propriétaires forestiers privés « dormants » afin de les inciter à gérer, dynamiser et valoriser leur forêt.

L’Union de la coopération forestière française (UCFF), Fransylva, le Centre national de la propriété forestière (CNPF), la Fédération nationale des entrepreneurs des territoires (FNEDT) et la Fédération nationale du bois (FNB), avec le soutien de France bois forêt, lancent une campagne de sensibilisation pour expliquer à chaque propriétaire forestier le rôle économique et écologique qu’il peut endosser et les bénéfices qu’il peut tirer de la gestion et l’exploitation de sa forêt. « En France métropolitaine, la forêt occupe une surface de près de 16 millions d’hectares, soit un tiers du territoire national. Or, 60% seulement de l’accroissement naturel sont récoltés chaque année, ce qui en fait au niveau national une forêt sous-exploitée », soulignent les porteurs du projet. […] « Nombreux à ignorer la ressource et le potentiel que représente leur forêt, généralement issue d’une donation ou d’un héritage familial, les propriétaires forestiers privés se trouvent souvent démunis devant ce bien forestier. […]Cette campagne de sensibilisation vise à mettre en mouvement et à accompagner ces propriétaires dans leur démarche de gestion de leur forêt : pour les faire devenir actifs, pour les faire devenir des «nouveaux propriétaires forestiers ». Le dispositif lancé par les organisations professionnelles de la filière forêt-bois s’appuie sur cinq actions principales avec au centre la mise en ligne du site internet www.nouveauxproprietairesforestiers.com.

Le chiffre : 18% / C’est le montant du crédit d’impôts accordé à un propriétaire forestier pour des travaux réalisés dans une propriété d’au moins 10 hectares d’un seul tenant. Ce chiffre atteint même 25% quand le propriétaire est membre d’une organisation de producteurs comme certaines coopératives forestières.

« La filière forêt-bois offre aux propriétaires forestiers un itinéraire pédagogique pour permettre à chacun de poser ses questions et de se mettre en relation avec les professionnels forestiers », expliquent les organisations professionnelles. Ce site internet propose six profils dans lesquels le propriétaire forestier doit pouvoir se reconnaître (exemples : acteur de l’économie local ; investisseur responsable ; sensible à la biodiversité, etc.). « Suivant sa question et le type de gestion qu’il souhaite mettre en place pour sa forêt, le propriétaire est mis en relation avec un interlocuteur forestier qualifié. Il rejoint un collectif et bénéficie de la puissance d’un réseau au service de la forêt et des propriétaires », précise Cyril Le Picard, président de France bois forêt et de l’UCFF. L’ensemble du dispositif mis en œuvre proposera également une démarche de communication autour de la vulgarisation du concept de « Nouveaux propriétaires forestiers » avec la diffusion d’une plaquette institutionnelle, une campagne via les réseaux sociaux pour mobiliser la cible et leurs prescripteurs grâce au relais d’exemples concrets, une stratégie de partenariats visant à démultiplier l’impact du dispositif en relation avec d’autres réseaux acteurs du développement dans les territoires ruraux et enfin un processus de formation des techniciens pour mieux percevoir les attentes des propriétaires forestiers et anticiper leurs besoins.