For-Eval : une application pour aider au diagnostic des sols forestiers

Le 26 août 2020

L’institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae) et l’Office national des forêts (ONF) ont lancé une application mobile gratuite qui permet d’évaluer la sensibilité des forêts à l’exportation de nutriments. Cette application a pour objectif de promouvoir une gestion durable des forêts à l’aide de diagnostics réalisables sur le terrain, sans analyse en laboratoire. «Environ 50% des énergies renouvelables sont issues de la biomasse, et essentiellement du bois. Lors des récoltes de bois-énergie, il est possible que les rémanents, autrefois laissés sur place, soient exportés de la parcelle pour simplifier et limiter le coût des chantiers. Or, cette pratique peut appauvrir les sols en interrompant le recyclage naturel des nutriments», expliquent l’Inrae et l’ONF. L’application For-Eval propose d’aider les forestiers à évaluer la composition du sol afin de gérer au mieux ces récoltes et ne pas mettre en péril la durabilité des écosystèmes. Il s’agit d’un prolongement du projet Insensé*, financé par l’Ademe et coordonné par Inrae et l’ONF, dont l’objectif était de proposer aux forestiers des indicateurs de terrain pour mesurer la sensibilité de la forêt. «Mais les clés de détermination étaient parfois complexes à appliquer, et l’idée d’une application mobile a vu le jour, pour permettre de cheminer dans le diagnostic, grâce à des questions successives, une aide basée sur des photos ou des questions complémentaires», précisent les porteurs de projet. Ainsi, pour établir un diagnostic sur la sensibilité de la forêt aux exportations de biomasse, For-Eval analyse cinq paramètres du sol qui peuvent être renseignés directement sur le terrain : la région forestière ; la forme d’humus ; la texture (finesse granulométrique) ; l’effervescence à l’acide ; la profondeur. Ces données permettent à l’application de conclure si la forêt est faiblement, moyennement ou fortement sensible. «Les utilisateurs peuvent alors se référer aux guides publiés par l’Ademe pour savoir quelle gestion est recommandée pour cette forêt», précisent l’ONF et l’Inrae. En plus de celui pour lequel For-Eval a été développé, trois autres diagnostics sont proposés par l’application : sensibilité à l’érosion hydrique, sensibilité au tassement, et réservoir en eau utilisable. Les porteurs du projet soulignent que d’autres indicateurs, par exemple sur la biodiversité, pourront rejoindre le panel des outils disponibles. Les utilisateurs de For-Eval peuvent par ailleurs contribuer à la création d’une base de données à disposition des chercheurs en envoyant leurs paramètres relevés et diagnostics effectués. Pour l’instant, l’application For-Eval est disponible sur Google Play, uniquement sous Androïd.

* Indicateurs de sensibilité des écosystèmes forestiers soumis à une récolte accrue de biomasse.