Expositions / Xylexpo 2014 : du concret face à une conjoncture difficile

Le 19 décembre 2013

La prochaine édition de Xylexpo aura lieu au centre d’exposition Fieramilano-Rho de Milan du 13 au 17 mai 2014. Deux halls, en particulier, seront dédiés aux technologies pour le panneau.

 

« Nous travaillons intensément pour garantir que le prochain salon Xylexpo soit un événement concret et reflète véritablement un marché où tous les acteurs peuvent exprimer leurs capacités et leur potentiel, offrant au visiteur le plus complet des panoramas ». Tel est le message lancé par Dario Corbetta, nouveau directeur d’Acimall (voir en page 5 du présent numéro), lors des premières conférences de presse de présentation du salon mondial biennal consacré aux technologies et aux produits du bois pour l’industrie du meuble.

« Le secteur traverse très certainement une période difficile », précise-t-il. « Le monde du bois et de ses technologies ne peut pas se tenir à l’écart des dynamiques de l’économie globale que nous connaissons bien. L’année 2012 a été une année stable au niveau mondial, bien qu’ayant présenté de grandes différences d’un marché à l’autre. Face à des situations sans doute moins « sereines » – je pense à l’Italie et à l’Espagne – nous enregistrons une majeure effervescence dans d’autres parties du monde. Avec les États-Unis au premier plan, un marché qui, malgré les nouvelles de ces derniers jours, a montré d’intéressants signes de croissance ».

Le chiffre : 47% / C’est le taux de visiteurs étrangers présents sur l’édition 2012.

« Malheureusement, les premiers mois de 2013 », poursuit-il « ne permettent pas un grand optimisme : en effet une tendance négative émerge clairement des informations en notre possession. Les exportations de l’Allemagne durant la période janvier-juin ont diminué de près de 15% par rapport à la même période de 2012, tandis que celles italiennes d’environ 8%. Ces signaux, sans être alarmants, imposent dans tous les cas de regarder la situation extrêmement attentivement. Comme ce fut le cas il y a deux ans, le « mois de mai allemand » n’a pas fourni d’indications claires de reprise décisive, en particulier concernant les technologies, et nous nous trouvons encore une fois face à une période présentant une alternance de périodes d’optimisme et de semaines durant lesquelles les entreprises enregistrent un nombre limité de commandes. L’espoir, encore une fois, réside dans le fait que le « mois de mai italien » puisse représenter le décor dans lequel assister – finalement ! – au changement attendu depuis longtemps. »

Les halls 1 à 3 seront consacrés aux technologies pour le panneau, depuis toujours le « cœur » du salon. L’usinage du bois massif sera le centre d’attention du hall 2, tandis que le hall 4 accueillera tous les éléments pouvant être regroupés sous le terme « premier traitement ». Une superficie totale d’environ 40.000 m², dont un tiers sera occupé par les exposants étrangers. Cette prochaine édition fera, comme par le passé, du concret son mot-clé. En 2012, 43.000 visiteurs étaient venus à la rencontre de 515 exposants (dont 175 étrangers) sur une surface d’exposition de 31.000 m².

« Depuis plusieurs mois maintenant », commente Dario Corbetta, « nous travaillons à réitérer la capacité de notre salon à réunir le plus grand nombre d’offres possibles, permettant de comparer les solutions et de se rendre compte de ce que propose effectivement l’industrie mondiale des technologies. Un message fort, que nous envoyons aux exposants, anciens et nouveaux, mais également aux visiteurs, grand patrimoine de notre salon dont le coefficient d’internationalité est très élevé ».