Eurobois veut poursuivre son ouverture à la première transformation

Le 30 septembre 2019
les organisateurs tablent sur la présence de plus de 400 exposants et marques et quelque 25.000 visiteurs professionnels.

C’était une des nouveautés de la dernière édition du salon Eurobois. En 2018, un pôle première transformation avait su trouver sa place au sein d’une exposition historiquement tournée vers les machines pour la seconde transformation. Un développement vers l’amont de la filière que les organisateurs du salon lyonnais souhaitent poursuivre du 4 au 7 février prochain, avec une édition placée sous le signe de l’industrie 4.0.

La prochaine édition du salon Eurobois aura lieu à Lyon du 4 au 7 février. Organisée tous les deux ans, cette exposition est historiquement dédiée à la machine et aux matériels pour la transformation du bois. Un coeur de cible que les organisateurs s’appliquent à redévelopper depuis qu’Eurobois est devenu le seul salon français labellisé par Eumabois, la fédération européenne des fabricants de machines à bois.

Lors de sa dernière édition en 2018, les organisateurs avaient souhaité ouvrir davantage la manifestation aux techniques pour la première transformation. Même si quelques fabricants du secteur manquaient encore à l’appel, Eurobois avait pu saluer la présence de plusieurs fabricants venus exposer pour la première fois à Lyon. Côté produits, quelques scieries avaient aussi choisi de présenter leurs gammes en direct ou via leurs enseignes de distribution/négoce dans les allées du parc expo lyonnais. «Avec son réseau d’agents internationaux, Eurobois mobilise acheteurs et décisionnaires venant principalement de Suisse, du Maghreb, d’Italie, de Belgique, d’Allemagne», précisent des organisateurs soucieux par ailleurs de renforcer l’ouverture à l’international de leur salon.

Pour cette édition 2020, l’ensemble du salon sera placé sous le signe de l’atelier 4.0, un concept dans lequel robotisation, automatisation, flexibilité, innovation et numérique se déploient sur toute la chaîne de valeur pour optimiser la productivité et offrir des produits toujours plus design et personnalisés. «Le 4.0, c’est la valorisation de la technologie au service de la performance », souligne Florence Mompo, directrice du salon Eurobois. «L’atelier du futur sera plus agile, flexible, moins coûteux, plus respectueux de ses travailleurs et de l’environnement grâce à un fort niveau d’automatisation et d’intégration du numérique dans l’ensemble de la chaîne de production. L’industrie du bois véhicule certaines idées reçues, mais elle est en pleine mutation avec de forts enjeux de modernisation, de gestion des ressources, d’énergie et de formation à de nouveaux métiers.» Pour cette édition 2020, les organisateurs tablent sur la présence de plus de 400 exposants et marques et quelque 25.000 visiteurs professionnels. Au rang des animations, différents temps forts rythmeront ces quatre jours de salon, avec par exemple la remise des traditionnels trophées Eurobois dédiés aux innovations ou la présence d’un espace emploi et formation qui proposera une zone de job dating.

Le chiffre : 7 

Pour valoriser une offre allant de la transformation du bois au bois-matériau jusqu’à l’agencement, le salon Eurobois 2020 proposera 7 secteurs d’exposition : machines de première transformation, machines de deuxième transformation, fournitures pour l’industrie du meuble et l’agencement, traitements et finitions, robotisation et automatisation, matériau bois, outillage.

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°32…