Epal autorise l’impression jet d’encre pour le marquage de ses palettes

Le 9 septembre 2019
Alors que jusqu’à présent les marquages des palettes Epal devaient être apposés aux fers, ils peuvent désormais également être réalisés par des systèmes d’impression à jet d’encre.

L’association professionnelle Epal, qui regroupe les fabricants et les réparateurs d’outils de manutention sous licence Epal, autorise depuis début août le marquage de ses palettes par impression à jet d’encre. Le marquage au fer peut néanmoins continuer d’être utilisé.

Depuis le 1er  août, l’utilisation de systèmes d’impression à jet d’encre pour marquer les dés d’angle et les dés de milieu des palettes Epal est autorisée. Elle est désormais incluse dans la réglementation technique de l’Epal. Jusqu’à présent, les marquages sur les dés d’angle (Epal dans l’ovale) et sur lesdés de milieu (IPPC / NIMP 15 et numéro d’identification Epal) devaient être apposés à l’aide de fers de marquage.

«La technique d’impression par jet d’encre sur les dés en bois massif et aggloméré n’a cessé de s’améliorer au cours de ces dernières années», explique Jens Lübbersmeyer, responsable technique de l’association professionnelle. «Aujourd’hui, la qualité de l’impression à jet d’encre répond aux exigences de l’Epal en matière de marquage des dés de palettes.» Cette décision a notamment été prise suite au lancement des nouvelles palettes CP Epal qui nécessitent d’apposer les marquages sur des dés plus petits et de différentes tailles. L’association professionnelle ajoute que cette technique pourra également être utilisée pour le marquage de sa palette intelligente, actuellement développée au sein de son «Epal Lab». «L’autorisation de l’impression à jet d’encre est un élément important dans le cadre du projet de recherche que nous avons lancé l’année dernière avec l’institut Fraunhofer IML», indique le directeur général de l’Epal, Christian Kühnhold. «En matière de marquage, l’impression à jet d’encre permet d’ouvrir des perspectives nouvelles et diverses pour satisfaire les utilisateurs, qui souhaitent un marquage clair des palettes Epal.»

L’association professionnelle précise que le marquage au jet d’encre est dans l’immédiat limité à la fabrication des palettes Epal et que l’autorisation de l’utiliser sera accordée au cas par cas. «L’autorisation de l’impression à jet d’encre ainsi que le contrôle permanent de la qualité des palettes et du marquage sont couverts par le système d’assurance qualité de l’Epal», précise l’association. Elle indique qu’elle compte plus de 1.500 titulaires de licence dans le monde et que dans le cadre de son système d’assurance qualité, ils sont presque tous contrôlés au moins une fois par mois.

Le chiffre 500 millions

Fondée en 1991, l’European Pallet Association (Epal) assure des flux logistiques de marchandises avec plus de 500 millions de palettes Europe Epal et quelque 20 millions de caisses-palettes.

Photo : Alors que jusqu’à présent les marquages des palettes Epal devaient être apposés aux fers, ils peuvent désormais également être réalisés par des systèmes d’impression à jet d’encre.

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°29…