Du bois local pour valoriser les territoires du Massif central

Le 5 septembre 2018

La valorisation du bois local était au coeur du 5 à 7 de l’écoconstruction organisé par Fibois 42 à Feurs dans la Loire le 14 juin dernier. Après la présentation par l’interprofession d’une étude comparative sur l’impact économique et environnemental de l’utilisation du bois local dans la construction, le programme proposait aux participants un éclairage sur la démarche de certification Bois des territoires du Massif central, un outil lancé il y a un peu plus d’un an par l’association éponyme sur le modèle de la marque collective Bois des Alpes.

L’intégration de bois local dans un projet de construction est une perspective qui suscite l’intérêt de plus en plus de maîtres d’ouvrage et de prescripteurs à la recherche d’arguments pour répondre aux enjeux sociétaux actuels. Que leurs critères de motivation soient d’ordre écologique, économique ou les deux, ils doivent aussi composer avec les règles en vigueur sur les marchés, notamment en matière de commande publique. Dans le cadre d’une rencontre centrée sur la valorisation du bois local dans la construction, Fibois 42 avait choisi de leur proposer un focus sur la démarche de certification Bois des territoires du Massif central le 14 juin dernier à Feurs.

Miser sur l’effet levier

Lire la suite dans notre édition rouge N°28…