Des professionnels réunis autour du concept de prévention

Le 11 avril 2019
Le 28 mars, à Valence, une dizaine de chefs d'entreprises de menuiserie ont participé à la 10e Journée de prévention de la FFB.

Réunis le 28 mars à Valence à la Fédération du bâtiment et des travaux publics de Drôme et Ardèche, une dizaine de chefs d’entreprises de menuiserie ont participé à la 10e Journée prévention de la FFB. Lors de cette matinée, ont été présentés les résultats de deux études, l’une sur les risques liés aux poussières de bois, et l’autre sur la prévention comme facteur de performance.

Partenaire de cet évènement national, l’OPPBTP a pu présenter les résultats de l’étude Propobois qui répond au besoin des entreprises de menuiserie de mieux identifier les sources d’exposition aux poussières de bois.

“Tout l’enjeu est de donner aux entreprises des outils pour vérifier qu’elles sont en conformité avec la réglementation française en matière d’exposition des opérateurs aux poussières de bois”, a précisé Isabelle Monnerais, de l’OPPBTP.

L’étude montre différentes zones d’exposition aux poussières en fonction du type de machines (scies, corroyeuses, centre d’usinage…) et met en évidence l’impact de certaines pratiques ou évènements grâce à un nouveau matériel de mesure en temps réel. Prochainement, sera mis à disposition des entreprises un guide méthodologique d’auto-évaluation des risques. Les professionnels du bois s’attèlent à faire des questions de prévention une occasion de fédérer les équipes autour d’un projet d’entreprise commun.

Mais la prévention peut également constituer un facteur de la performance économique des entreprises, comme le montre l’étude “Prévention et performance”. “En moyenne, nous observons à travers les exemples étudiés que le retour sur investissement est de 2,34 euros pour 1 euro investi, et même de 2.83 euros dans les entreprises de moins de 20 salariés. Investir dans la prévention, c’est donc rentable !”, assure Julien Asselin, adjoint au directeur d’agence Auvergne Rhône-Alpes de l’OPPBTP. Jean-Louis André, de la menuiserie du même nom, située à Chavannes (26), a présenté en détails le processus mis en oeuvre pour définir les besoins, choisir les équipements, et dimensionner les installations d’un nouveau système d’aspiration des poussières de bois lors de la construction du nouvel atelier de son entreprise. Ce projet complet allant jusqu’à relier le système d’évacuation des copeaux au système de chauffage a ainsi permis de réaliser des économies d’énergies. 

Alain Chapuis, en conclusion de cette matinée, a salué cet “exemple de démarche de prévention concrète et impactante, qui montre bien le souci des chefs d’entreprises quant au bien-être de leurs collaborateurs, sans perdre de vue l’intérêt économique de l’entreprise !”

Le chiffre : 270

C’est le nombre d’exemples d’actions en entreprises que recense l’étude “Prévention et performance”, dont 37 actions menées auprès de charpentiers et 27 auprès de menuisiers.

Photo : Le 28 mars, à Valence, une dizaine de chefs d’entreprises de menuiserie ont participé à la 10e Journée de prévention de la FFB.

Lire la suite dans Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble, notre édition rouge N°13 …