Danemark / Découvrir la forêt danoise depuis la canopée

Le 24 juillet 2018

Le Camp Adventure Park, situé au sud de Copenhague (Danemark), prévoit la réalisation d’une passerelle et d’une tour d’observation dans la cime des arbres. Réalisées en chêne danois et en acier, elles offriront aux visiteurs une promenade unique au-dessus de la forêt et leur permettront de contempler la nature danoise sous une perspective inédite. Les travaux ont d’ores et déjà débuté, l’ouverture au public étant prévue cet automne.

Camp Adventure Park est situé dans le parc naturel de la forêt de Gisselfeld Klosters Skove, à une heure de route au sud de Copenhague. Il s’agit d’un centre de loisirs qui offre des parcours d’accrobranche avec tyroliennes. Dans le but de diversifier son offre et de créer une attraction ludique, mais avec une faible empreinte sur la nature, le centre a choisi de réaliser une passerelle dans la cime des arbres, reliée à une tour d’observation. Pour ce projet, qui sera le premier de ce genre en Scandinavie, Camp Adventure Park s’est alloué les services du bureau d’architectes Effekt et du groupe Arup (ingénieurs consultants et design digital), qui ont travaillé en collaboration pour la conception et la réalisation.

Un parcours accessible à tous

Le parcours entre la passerelle et la tour d’observation a été conçu comme une expérience sensitive et éducative. La passerelle ne sera pas seulement une voie de promenade, mais devra servir de lien permettant de relier les différentes activités des utilisateurs et de faire découvrir la nature danoise à différentes hauteurs. Le parcours fonctionnera comme une rampe continue en pente douce, qui rendra la forêt et sa canopée accessibles à chacun, quelles que soient sa condition physique et sa mobilité. Les matériaux ont été choisis dans un esprit écologique. De l’acier corten inoxydable sera utilisé pour tous les éléments structurels en raison de son entretien facile et de ses tons s’alliant harmonieusement avec les couleurs de la forêt. La surface du plancher de la passerelle et de la tour d’observation sera réalisée en chêne danois issu de la forêt d’Haslev.

Une passerelle bois de 900 m

La passerelle de bois, longue de 900 m, servira de base à la promenade, qui comportera différents points d’intérêt. Les visiteurs pourront traverser une volière avec plusieurs espèces locales d’oiseaux et serpenter doucement entre des essences boréales typiques de la région. Une partie de la passerelle sera divisée en deux hauteurs, pour permettre aux visiteurs de découvrir la section la plus ancienne de la forêt, mais aussi la plus récente avec les nouvelles pousses. Le parcours prévoit aussi un point de vue sur quatre côtés, une rampe en vis pour s’élever progressivement dans les airs, ainsi qu’un sentier de forme circulaire offrant l’opportunité d’étudier de près la frondaison d’un arbre. Un amphithéâtre suspendu proposera quant à lui un lieu de repos, d’animations et de conférences.

Une tour d’observation de 45 m de haut

L’élément le plus caractéristique du projet sera la tour d’observation, haute de 45 m. Conçue pour renforcer l’expérience aérienne des visiteurs et leur donner le meilleur contact possible avec la canopée, elle sera de la forme d’un sablier avec une partie centrale mince, tandis que la base et la partie supérieure seront élargies. Cette forme hyperbolique offrira une meilleure stabilité à l’édifice et permettra de créer une plateforme circulaire au sommet avec une vue à 360°. La forme spécifique de la tour consistera en une structure très rigide mais très aérée, avec une forte empreinte visuelle. La rampe d’accès à la tour sera traitée comme un élément architectural en lui-même. En conservant une pente fixe, sa géométrie fluctuera en fonction de l’incurvation changeante de la paroi de la tour. Le 3 mai dernier, Camp Adventure Park a inauguré le début du chantier pour la construction de sa passerelle et de sa tour d’observation, en présence de l’ensemble des acteurs du projet et du ministre danois de l’Industrie, du Commerce et des Affaires financières. L’ouverture au public est prévue pour cet automne.

Texte et traduction : Nathalie Bocherens, FRECEM Photos : Effekt Architects, www.effekt.dk IDB L’INDUSTRIEL DU BOIS