Construction / Le douglas, essence totémique du 6e Forum bois construction

Le 10 mai 2016

Les participants à la récente édition du Forum bois construction, qui s’est tenue à Lyon les 14 et 15 avril dernier, étaient cette année invités à découvrir une œuvre collective entièrement réalisée en douglas, synthétisant l’amplitude de l’offre actuelle de produits transformés à partir de cette essence, spécialement mise à l’honneur dans le cadre de la manifestation.

Avec, à l’extérieur, des montants verticaux comme une évocation symbolique des forêts de douglas, et à l’intérieur, une canopée évoquant les cimes des arbres, l’œuvre se présentait comme une promenade visuelle, tactile, olfactive au cœur du douglas. Au total, huit transformateurs répartis sur plusieurs zones géographiques représentatives se sont partagés le travail, à savoir Bois et Sciages de Sougy (groupe Monnet-Sève), Bongard-Bazot et fils, Cosylva, Piveteau bois, Scierie Dubot et fils, Scieries du Forez, Scierie Garmier, et Scierie Moulin. Comme dans le cadre de la précédente édition, c’est Rothoblaas qui a fourni la visserie. De même, comme en 2015, les Compagnons du Devoir ont montré leur savoir-faire en érigeant, les 8 et 9 avril dernier, ce «parcours progressif et sensoriel» conçu par l’agence Patriarche&Co pour France douglas.

Le chiffre : 15 m3 / C’est le volume de bois d’œuvre et de lamellé-collé à base de douglas fourni par les scieurs et transformateurs français pour cette réalisation, sous l’égide de l’association France douglas et avec le soutien de France bois forêt.

Le projet met en valeur l’offre actuelle de produits transformés à base de douglas : des sciages bruts non séchés, placés à l’extérieur du parcours, des sciages secs et rabotés le long du cheminement proprement dit, pourvus de bancs en lamellé-collé. Avec le soutien de Cadwork, tout le travail de préfabrication a été être préparé sur une base logicielle adaptée. Des spécialistes du lamellé-collé se sont chargé des bancs, tandis que des scieurs équipés de centres de taille à commande numérique ont pu exploiter directement les bases de données. En fonction des zones géographiques, les lots ont été regroupés, et au final, cinq livraisons ont convergé vers le chantier, dans l’ordre de montage, en commençant par le socle et en finissant par les bancs. «Nous voulions précisément montrer que cette filière d’ingénierie est en mesure de travailler comme cela si nécessaire, de préfabriquer sur des sites différents des pièces qui s’assemblent ensuite sur site au millimètre», précise Sabrina Pedrono, déléguée générale de France douglas.
Bien que conçu pour être éphémère, l’ouvrage connaîtra une seconde vie lors du Carrefour international du bois qui se déroulera à au parc de la Beaujoire à Nantes, du 1er au 3 juin.