Commerce international du bois / LCB définit ses orientations stratégiques pour la période 2018/2020

Le 22 juin 2017

L’assemblée générale de l’association Le Commerce du bois s’est déroulée le 9 juin à Paris en présence de 80 participants. L’occasion pour LCB de présenter ses grandes orientations stratégiques pour la période 2018/2020.

L’assemblée générale de LCB qui s’est déroulée début juin à Paris a été l’occasion pour son président Pierre Gautron de présenter les grandes axes de travail de l’association professionnelle pour les prochaines années. «Ouverture, modernisation et simplification. Voilà nos trois orientations stratégiques clefs pour développer l’utilisation et la commercialisation de bois en France.»

Le Commerce du bois souhaite s’ouvrir davantage pour favoriser les échanges et transferts de compétences entre ses différents membres. L’association s’interroge sur l’élargissement de son champ d’action à de nouveaux membres et aux nouveaux modes de distribution du bois. «En accord avec son engagement environnemental, tous les futurs membres devront être engagés dans une démarche de vente et d’achat de bois durable», précise LCB.

Le chiffre : 17 / Reconnue depuis 2015 organisation de contrôle pour le Règlement bois de l’Union européenne (RBUE), l’association LCB propose aux entreprises une procédure d’analyse de risques, dite de diligence raisonnée, pour permettre aux importateurs de bois de renforcer leur politique d’achat responsable. Depuis le début de l’année, 17 nouvelles attestations de conformité à la procédure ont été délivrées.

«Le bois est une filière. Nous souhaitons nous y engager encore plus. Plus la filière communiquera et expliquera ses métiers, plus elle en sortira forte», ajoute Pierre Gautron. Par ailleurs, LCB a annoncé le lancement du projet d’une nouvelle marque «bardage qualité». Les raboteurs s’engagent à innover dans la production de bardages bois. «Leur qualité sera vérifiée selon un référentiel technique élaboré avec FCBA», souligne LCB, qui souhaite que cette marque permette de communiquer sur les atouts des bardages bois pour promouvoir leur utilisation.

Par ailleurs, l’association LCB a choisi de simplifier son fonctionnement en réduisant le nombre de ses commissions de 7 à 4. Elles sont basées sur les grandes familles de métiers représentées dans LCB : les panneaux, les bois résineux, les bois tropicaux et la distribution. Le volet environnemental a été intégré à chacune des commissions pour des actions adaptées à chaque typologie de métier et d’acteurs. Au cours de son assemblée générale, l’association s’est félicitée du succès rencontré par sa démarche de diligence raisonnée (lire : «Le chiffre»). «Le Commerce du bois est un acteur dynamique majeur au sein de notre interprofession. Nous devons continuer de rassembler tous les acteurs économiques de la filière pour promouvoir le bois», a souligné Cyril Le Picard, président de France bois forêt.