Chimie du bois : le projet Gemm_Est se rapproche d’ExtraFor_Est

Le 6 mai 2020

Gemm_Est et le projet Extractibles des forêts de l’Est (ExtraFor_Est) se rapprochent afin de communiquer sur leur ambition commune : mieux connaître et valoriser les biomolécules présentes dans les arbres. Tandis qu’ExtraFor_Est étudie les composés chimiques que l’on peut extraire par des solvants verts, Gemm_Est s’intéresse aux produits du gemmage des résineux. Objectif : disposer dans deux ans de données biologiques et techniques permettant d’évaluer la faisabilité régionale du gemmage, dans un contexte de demande sociétale croissante en biomolécules.
Labellisé par les pôles de compétitivité Fibres énergivie et Industries agro-ressources, le projet ExtraFor_Est est lauréat de l’appel à projets «Innovation et investissements pour l’amont forestier» lancé par le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt en 2017. Il a pour but d’évaluer la quantité et la qualité des composés chimiques présents dans les principales essences des régions Grand-Est et Bourgogne-Franche-Comté.
Le but de Gemm_Est, quant à lui, est de tirer profit des pratiques anciennes et de comprendre les mécanismes de la surproduction de résine et d’acides résiniques intervenant en réaction à des blessures et à l’ajout d’adjuvants retardant la cicatrisation. Cinq espèces sont étudiées : le sapin argenté, l’épicéa commun, le sapin de Douglas, le pin sylvestre et le mélèze. Les deux espèces les plus prometteuses feront l’objet de recherches approfondies. Le projet rassemble douze scientifiques, un post-doctorant et deux étudiants de master 2, pour un budget total de 140.000 euros sur une durée de deux ans, d’octobre 2019 à octobre 2021. Six laboratoires et organismes de R&D sont engagés : les UMR Silva et IAM, le Lermab, le BETA, l’IGN et le Muséum national d’Histoire naturelle. A l’instar d’ExtraFor_Est, Gemm_Est souhaite mettre à disposition des acteurs de la filière forêt-bois et de l’industrie chimique toutes les connaissances acquises. Ceci permettrait de valoriser un certain nombre de biomolécules dans les domaines de la cosmétique, de la pharmaceutique, de l’agroalimentaire, de la santé et du bien-être.
Grâce à une communication cohérente entre les deux projets de recherche, l’ambition est de promouvoir les compétences scientifiques de la région Grand-Est dans le domaine de la chimie du bois et de la mobilisation des biomasses forestières les plus intéressantes. Ainsi, le site web, qui était entièrement dédié à ce jour à ExtraFor_Est, proposera désormais des informations sur le projet Gemm_Est. Parallèlement, les comptes de réseaux sociaux du projet ExtraFor_Est seront retravaillés de façon à pouvoir également communiquer sur les actualités de Gemm_ Est.