Chimie du bois / La production de bois-carburant et de bois-plastique en marche

Le 23 janvier 2019
Mise à disposition de fils FDM pour l’impression 3D à base de fibre de bois, lignine, cellulose, polymères biosourcés : tel est l’un des axes du travail présenté par Teddy Fournier (Plateforme Canoe) et Gilles Labat (FCBA) au Xylodating organisé par Xylofutur le 6 décembre dernier.

De la production végétale – et en particulier le bois – à celle de matériaux biosourcés, biocarburants, biomolécules, le fossé s’amenuise. Alors que la Commission européenne a publié en octobre dernier sa stratégie bioéconomique actualisée, les partenariats entre chercheurs et industriels se densifient, preuve en étant – parmi d’autres – deux évènements français de décembre dernier, organisés l’un par BPI France et AllEnvi, l’autre par Xylofutur.

Aux transformateurs de bois massif qui en douteraient encore, une réunion organisée dans les locaux de BPI France le 11 décembre dernier sur le thème “Le bois, ressource pour la chimie” pourrait les convaincre qu’il va falloir compter bientôt avec de nouveaux usagers de leur matière première – et ceux-ci seront également leurs concurrents puisque la gamme des produits qu’il est envisageable de fabriquer avec le bois déconstruit chimiquement est équivalente à celle issue des produits pétroliers, au nombre desquels, par exemple, fenêtres, mobilier de jardin, lames de terrasses ou de bardage en plastique, voire parois édifiées en impression 3D.
[…]

Lire la suite dans Le Bois International, Scierie, exploitation forestière, notre édition verte N°3 …

Photo : Mise à disposition de fils FDM pour l’impression 3D à base de fibre de bois, lignine, cellulose, polymères biosourcés : tel est l’un des axes du travail présenté par Teddy Fournier (Plateforme Canoe) et Gilles Labat (FCBA) au Xylodating organisé par Xylofutur le 6 décembre dernier.