Bourgogne / La Charité-sur-Loire: rénovation et traitement CTB-A+ pour la charpente du prieuré

Le 23 octobre 2014

Fondé au XIe siècle, le prieuré clunisien de La Charité-sur-Loire et son église inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, étape majeure sur les chemins de Compostelle, bénéficient depuis 2001 d’un programme de restauration.

Menée par la ville sous la responsabilité de son directeur du patrimoine et de l’architecte en chef des monuments historiques, la rénovation consiste aujourd’hui à réparer la toiture de l’aile Est de l’ancien Prieuré. Pour résoudre le problème de toiture et notamment celui de la charpente en peuplier devenue dissymétrique, la ville a lancé un appel d’offres publique. Le lot charpente a été remporté par Voisin charpente, entreprise de la région spécialisée dans la construction bois, la charpente traditionnelle et en lamellé-collé. La restauration de la charpente de l’aile Est, longue de 120 mètres, a été divisée en deux parties : la moitié nord où la charpente a été restaurée grâce à une révision complète et au remplacement des chevrons, puis la moitié sud où pour retrouver la pente initiale de la toiture, la charpente, après dépose de l’ancienne structure, a été intégralement reconstruite en épicéa lamellé-collé. Cette technique a été retenue pour sa résistance qui permet de limiter les sections de bois. Ce sont ainsi 60 m3 de bois qui ont été taillés puis montés à blanc directement dans les ateliers de Voisin Charpente avant d’être acheminés sur le chantier. Levage des fermes, faîtage et pose des chevrons ont finalisé l’opération. Pour garantir la pérennité de l’ouvrage et préserver les éléments de l’ancienne charpente contre toute agression extérieure, l’entreprise Voisin Charpente a intégré dans son lot le traitement de tous les bois. Elle a donc fait appel en sous-traitance au savoir-faire de l’entreprise Charpenet, spécialisée dans le traitement des bois depuis plus de soixante ans, certifiée CTB-A+ depuis 1988, un critère important pour obtenir un marché public. Au prieuré de la Charité-sur-Loire, il était essentiel de protéger la charpente existante sur laquelle de légères traces de vrillettes avaient été décelées. Selon le CCTP fourni, aucune phase de sondage ni de décapage ne devait être effectuée pour ne pas altérer l’aspect esthétique de la charpente. L’entreprise certifiée CTB-A+ a donc procédé à un traitement contre les insectes xylophages comprenant une phase de dépoussiérage afin d’éliminer sciures et poussières et faciliter la pénétration du produit biocide vers les zones à protéger, l’injection sous pression d’un gel biocide autopénétrant tous les 30 cm pour tous les bois dont le ½ périmètre est supérieur à 400 mm et au niveau des ancrages et bois en contact avec les maçonneries, enfin l’application sur toutes les faces du bois du produit biocide afin de prévenir tout risque de ponte. Grâce à ces trois opérations principales, le traitement bénéficie d’une garantie de dix ans. A l’issue de deux ans de travaux pour la restauration de la charpente, dont deux semaines dédiées au traitement des bois, l’aile est du prieuré de la Charité-sur-Loire est bientôt prête à accueillir la nouvelle bibliothèque, l’auditorium, la maison du mot ainsi que de futures expositions organisées dans le cadre des rencontres culturelles.