Bois des territoires du Massif central : quel bilan après un an de déploiement ?

Le 8 avril 2019
Photo : Après une année d'existence, la certification "Bois des territoires du Massif central" se déploie sur ce territoire boisé à hauteur de 36 %. 

Un peu plus d’une année après son lancement, la certification “Bois des territoires du Massif central”, dresse un premier bilan de son déploiement sur ce territoire boisé à hauteur de 36%. Dans son dernier bilan communiqué le 26 mars, l’association qui porte la certification BTMC indique que 50 entreprises ont été retenues pour expérimenter le processus. 

Suite aux Etats généraux du bois du Massif central et à une initiative des Communes forestières est née en 2012 la volonté de valoriser et de renforcer la compétitivité de la filière forêt-bois du Massif central, pour répondre aux différents enjeux locaux, économiques et environnementaux. Afin d’atteindre ces objectifs, les parties prenantes de la filière forêt-bois ont alors décidé de structurer leurs actions au sein de l’association pour la valorisation du bois des Territoires du Massif central, créée en 2017.

Cette même année, la démarche a abouti à l’obtention de la certification “Bois des territoires du Massif central”, dite certification BTMC. “La certification Bois des territoires du Massif central offre de nombreux avantages aux entreprises de la filière : garantie de produits de qualité, ouverture à de nouveaux marchés et une image de marque d’entreprise engagée sur son territoire”, explique l’association. […] “Etre certifié BTMC permet notamment aux entreprises de la filière de s’ouvrir à de nouveaux marchés, publics et privés, et ainsi de développer leur activité, de maintenir des emplois voire même d’en créer.”

Les entreprises pouvant être certifiées “Bois des territoires du Massif central” sont des entreprises de sciage, construction (fabrication et pose d’ossatures, de charpentes, de menuiseries, etc.), de fabrication industrielle (lamellé-collé, lambris, etc.), d’ameublement et de négoce/distribution. “Plus de 20 familles de produits peuvent être certifiées, que ce soit dans les bâtiments, les ponts, l’ameublement, ou encore l’aménagement intérieur et extérieur”, précise l’association. Les entreprises pouvant prétendre à être certifiées doivent être implantées sur le périmètre défini par la certification qui s’étend sur 22 départements et concerne quatre régions. 

D’après les derniers chiffres communiqués par l’association pour la valorisation du bois des Territoires du Massif central, 150 entreprises de la filière bois seraient intéressées, parmi lesquelles 50 entreprises ont été retenues pour expérimenter le processus de certification BTMC. 5 entreprises du Massif central sont déjà certifiées et 9 sont en cours de certification. “En 2019 et 2020, plus de 30 marchés publics inscrivent la certification “Bois des territoires du Massif central” dans leur cahier des charges de commande publique, ou prévoient de le faire”, souligne l’association qui garde également en perspective la volonté d’impulser à terme une dynamique sur les marchés privés pour développer l’utilisation du bois local certifié BTMC dans la construction.

Le chiffre : 8,5 millions de m3

Sur un territoire boisé à hauteur de 36%, la filière forêt-bois du Massif central représente près de 50.000 emplois, pour plus de 8,5 millions de m3 de bois récoltés chaque année.

Photo : Après une année d’existence, la certification « Bois des territoires du Massif central » se déploie sur ce territoire boisé à hauteur de 36 %. 

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°13 …