Avec le Titanium, une nouvelle avancée dans l’affûtage ruban

Le 20 mars 2019
L’équipe atelier et accueil de Euro scies avec Philippe Commier en bas à droite.

Un pas de plus vient d’être franchi dans le domaine de l’affûtage.
Avec le Titanium scies du fabricant haut-savoyard Euro scies, les scieurs possèdent à présent un outil de sciage ruban qui se place entre le stellite et le carbure en termes de dureté et surtout de durée de coupe.

Il a fallu attendre le début des années 1970 pour voir apparaître les dents dites stellitées. A l’époque, plus qu’une évolution, une révolution, tant la technologie a bousculé les pratiques professionnelles. Des pratiques jusqu’alors exclusivement centrées sur l’écrasement et quel changement pour les petites et moyennes scieries ne possédant pas d’affûteur comme dans les grosses entreprises. Du temps enfin dégagé pour les chefs d’entreprises pour davantage s’investir dans la gestion de la production et l’action commerciale en laissant derrière eux la préparation très technique et longue des dentures par écrasement. Mais c’est surtout l’augmentation de la durée de coupe qui a été appréciée en premier. Les lames de 100 à 150 mm passaient de 2 heures à 4 heures de sciage. Plus besoin “d’arrêter la scie” en milieu de matinée ou d’après-midi pour changer la lame. Un quart d’heure de gagné et des mètres cubes de sciage en plus. La suite, on la connaît. L’arrivée du carbure dans les années 1980, d’abord en apport sur les scies circulaires, et depuis les années 2000, sur les scies à ruban avec le concept TCT de Forézienne MFLS donné pour une quarantaine d’heures de débit. Mais aucun produit n’existait entre les deux technologies. Désormais, il existe un autre concept, la denture, dite Titanium, mise au point par la société Euro scies.

Naissance du projet

Dans le cadre de sa démarche de recherche et de développement, la société haut-savoyarde Euro scies a étudié dès 2011 une nouvelle solution adaptée au sciage du bois. Etude réalisée en partenariat avec le CETIM, visant à développer un procédé nouveau de découpe du bois plus performant. Philippe Commier, porteur du projet, explique : “Nous souhaitions réaliser un saut technologique en proposant une solution technique pouvant résoudre le problème de l’interaction antagonique entre la robustesse et la durée d’utilisation des lames de scies à la coupe du bois. […]

Photo : L’équipe atelier et accueil de Euro scies avec Philippe Commier en bas à droite.

Lire la suite dans Le Bois International, Scierie, exploitation forestière, notre édition verte N°10 …