7e Prix national de la construction bois : 9 lauréats et 5 mentions

Le 9 octobre 2018

La remise du 7e Prix national de la construction a eu lieu le 27 septembre à Paris, dans la galerie du VIA. Ce prix récompense la qualité architecturale des projets emblématiques dans 7 catégories.

“Après six ans d’existence, nous constatons que les prescripteurs – architectes et maîtres d’oeuvre, en particulier – sont convaincus que penser bois pour concevoir des logements individuels, des bâtiments de grande hauteur ou des bâtiments publics, mais aussi pour réhabiliter, suréléver ou aménager, est une évidence”, déclare Olivier Ferron, délégué général d’Abibois, l’interprofession de la filière en Pays de la Loire. “Les critères retenus sont restés les mêmes : qualité architecturale et insertion paysagère, approche environnementale et performance énergétique, création et innovation, performance technique, ou encore emploi d’essences locales.”

Dans la catégorie Apprendre et se divertir, on trouve deux lauréats ex-aequo : un pôle culturel et sportif situé à Alby-sur-Chéran (74), avec une utilisation prépondérante de l’épicéa pour la structure, et l’école maternelle Les Boutours, située à Rosny-sous-Bois (93), avec des murs neufs construits en caissons d’ossature bois remplis de paille.

Dans la catégorie Travailler et accueillir, a été primé le pavillon d’accueil d’une scierie situé à Corzé (49), système constructif simple s’appuyant sur une charpente à chevrons en douglas, posée sur des troncs de cyprès et de robinier laissés bruts.

Dans la catégorie Réhabiliter un bâtiment, le lauréat est la Salle à Tracer située à Nantes-Chantenay (44), avec une structure de l’enveloppe réalisée en partie courante avec des portiques pendulaires en bois lamellé-collé (épicéa).

Dans la catégorie Habiter ensemble, on trouve la résidence universitaire Lucien Cornil située à Marseille (13), structure en épicéa lamellécollé et panneaux CLT avec murs en ossature bois, et la résidence La Verderie, à Lons (64), avec un appel aux filières locales se traduisant par l’utilisation de panneaux en mélèze et par le choix d’une ossature en sapin et d’un bardage en thuya plicata.

Dans la catégorie Habiter une maison, le lauréat est La Maison entre les murs, située à Thomery (77), avec la structure et la charpente en sapin français, le bardage en okoumé contreplaqué enduit de résine de pin noir, et des brise-soleil en mélèze de France.

Dans la catégorie Réhabiliter un logement, La Maison BFS située à Montgermont (35) comporte du sapin pour la structure verticale et le caisson de toiture, et de l’épicéa pour la menuiserie extérieure.

Enfin, dans la rubrique Aménager, le lauréat est l’Atrium N° 1 du Metronomy Park, à Saint-Herblain (44), où l’aménagement design, en mélèze, s’inspire du principe constructif d’assemblage de bois japonais.