28.000 visiteurs à Forexpo pour découvrir innovations et évolutions

Le 30 juin 2016

Le salon Forexpo 2016 a fermé ses portes le 17 juin dernier après trois jours d’exposition au gré des averses. Un bilan satisfaisant au regard des innovations et évolutions présentées à un visitorat estimé à 28.000 personnes pour 400 exposants annoncés.

Du 15 au 17 juin dernier, Forexpo 2016 a accueilli près de 400 exposants pour une estimation de 28.000 visiteurs venus découvrir les dernières innovations, notamment en matière de sylviculture de précision à Mimizan (Landes). Une fréquentation en légère baisse par rapport à la dernière édition du salon landais, sachant qu’il reste difficile d’établir une comptabilité précise du visitorat. Les exposants étaient répartis sur une boucle de trois kilomètres avec deux arènes de démonstrations très appréciées : exploitation forestière et travaux sylvicoles.
Cette 25e édition de Forexpo a été marquée par une «scénarisation impressionnante de tous les aspects de la forêt cultivée» a estimé Bruno Lafon, président du GIE Forexpo. Christian Pinaudeau, directeur du GIE Forexpo, constatait qu’avec l’importance «des entreprises de matériel ou des sociétés de service, tout prouve que les visiteurs étaient présents pour l’innovation».

Innovations technologiques

Parmi ces innovations technologiques au service du développement de la forêt, le constructeur finlandais Logset présentait la première abatteuse au monde fonctionnant avec un moteur hydride. Remarqué également, le casque de réalité virtuelle Hi-vision, développé par la société Hiab-Jonsered pour permettre aux chauffeurs des grumiers de commander leur grue de chargement à distance depuis l’intérieur de la cabine des camions. Autre innovation : un prototype de planteuse de peupliers installé sur tracteur agricole se déplaçant grâce au seul guidage GPS. L’informatique continue son développement au service des entrepreneurs de travaux forestiers, au sein des cabines des engins comme pour l’organisation des chantiers grâce à l’innovation proposée par la marque de logiciel Intranetis.

Les engins forestiers poursuivent leurs évolutions

L’ensemble des marques d’engins forestiers poursuivent leurs évolutions pour le passage aux nouvelles normes de motorisations en Tier 4 final. Certains constructeurs se sont engagés depuis quelques années dans l’amélioration des suspensions de cabines et d’autres dans la capacité de se déplacer plus rapidement à vide sur les routes forestières. La plupart des constructeurs de remorques forestières s’attachent à obtenir l’homologation française de circulation sur la voirie publique. Depuis quelques années, de nouveaux acteurs s’insèrent sur le marché français des skidders : bon nombre étaient présents sur ce salon malgré un contexte forestier local peu ouvert à ce type d’engins. Enfin, les déchiqueteuses rivalisent d’ingéniosité pour suivre l’évolution de la demande, qui tend vers des plaquettes de plus gros calibre avec moins de fines résiduelles.
Si le prochain salon Forexpo est programmé en 2020, ses organisateurs travaillent d’ores et déjà sur la deuxième édition du Sommet de la forêt et du bois, qui se déroulera du 28 au 30 juin 2017, de nouveau à Cournon, tout près de Clermont-ferrand (63).

Dominique Seytre